Stade national: Elio Di Rupo en appelle au Premier ministre

Invité de Jeudi en prime, le président du parti socialiste ne veut pas porter de jugement par rapport à la manière dont a été géré le dossier du stade national mais il estime que le Premier ministre doit à présent prendre la main.

"Il faut rebondir après l'échec. On a besoin d'un stade national. Dans un dossier comme celui-là et dans un pays aussi complexe, la coordination doit revenir au Premier ministre. C'est lui qui symbolise le mieux le pays dans sa globalité", a-t-il déclaré.

Réagissant à la manifestation des 45 000 catalans dans les rues de Bruxelles ce midi, Elio Di Rupo a déclaré ne pas se sentir catalan mais il estime que l'Espagne peut prendre exemple sur la Belgique pour sortir de la crise. "Le dialogue doit l'emporter avec l'exemple belge. On doit aller vers une Espagne fédérale qui intègre ce désir d'économie dans l'Europe d'aujourd'hui", a-t-il expliqué.

Ça ne peut pas se reproduire 

Le président du parti socialiste fera tout pour que la majorité fédérale actuelle ne soit pas reconduite. "Aujourd'hui, a-t-il regretté, les francophones sont uniquement représentés par le MR et ça ne peut pas se reproduire. Nous nous battrons au PS pour prétendre à gouverner à nouveau". Dans un futur gouvernement, il n'est pas convaincu que Benoît Lutgen ne sera pas tenté par la N-VA même si celui-ci l'affirme. "Après sa trahison, nous sommes dubitatifs", a-t-il conclu.

La semaine des quatre jours: payable 

Elio Di Rupo a défendu une nouvelle fois la semaine des quatre jours. "On est passé de 68h par semaine à 36h. Avec la robotisation, on y arrivera. Question financement, c'est la même question qui se posait déjà il y a 60 ans". Il ne souhaite pas l'appliquer comme en France lorsqu'elle a adopté la semaine des 35 heures mais entreprise par entreprise comme VW le pratique en Allemagne.

Enfin, il a eu ces mots pour Philippe Maystadt: "C'était un grand monsieur, un ministre remarquable. Un chrétien de gauche, progressiste et très humain".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK