Marie-Martine Schyns:"Il n'y aura pas de perte d'emplois avec le pacte d'excellence"

Une vidéo largement partagée sur Internet évoquait le fait que le pacte d'excellente allait à terme faire disparaître 10.000 emplois. A ce propos, la ministre de l'Enseignement obligatoire, Marie-Martine Schyns (cdH) s'est montrée très claire:

Il n'y aura pas de perte d'emploi. Je peux le garantir. Nous avons d'ailleurs un accord avec Rudy Demotte, le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Toujours dans le domaine de l'enseignement, la ministre plaide pour une revalorisation des enseignants (leur formation passera de trois à quatre ans) même si elle ne précise pas la formule budgétaire pour y parvenir. Marie-Martine Schyns insiste, le pacte d'excellence s'inscrit dans cette revalorisation de l'enseignant et dans le réinvestissement dans l'éducation. Elle cite par exemple, la présence de 1300 institutrices et puéricultrices supplémentaires dès la rentrée 2018.

Enfin, Marie-Martine Schyns insiste pour que la profession d'enseignant puisse être reconnue dans les critères de pénibilité. Rien n'est encore garantit à ce stade a t-elle ajouté.

Dépénaliser l'avortement mais à condition

Concernant l'interruption volontaire de grossesse et son éventuelle sortie du code pénal, la ministre de l'Education adopte la même position que son parti, dit-elle:"Il faut pouvoir dépénaliser l'IVG mais dans un cadre précis avec des sanctions à la clé en cas de non-respect de ce cadre."

La ministre ajoutera pour conclure que Catherine Fonck travaille sur un texte sur cette question.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK