Zakia Khattabi: le double meurtre de Plombières, "ce n'est pas un drame familial, c'est un féminicide"

Invitée dans Matin Première ce vendredi, la co-présidente d'Ecolo Zakia Khattabi a réagi au double meurtre de Plombières qu'elle qualifie comme un féminicide.

Le double meurtre de Plombières est une affaire qualifiée de "familiale" par le bourgmestre, toutefois le blog "stop féminicide", cité par Le Soir vendredi, relève que les deux victimes deviennent les 24e et 25e femmes tuées dans le cadre de violences machistes cette année.

"Il faut nommer les choses par leur nom", insiste Zakia Khattabi pour qui il s'agit clairement d'un féminicide : "Il est temps que nous reconnaissions qu'il existe une spécificité dans certains assassinats qui ont pour origine une certaine vision que l'homme a de ce que sa compagne doit prendre comme place dans le couple. Donc non ce n'est pas un drame familial dans la sphère privée". "Nous avons revendiqué la reconnaissance du féminicide en tant que telle", ajoute Zakia Khattabi qui ne nie pas qu'il existe des meurtres de femmes qui ne sont pas liés au fait qu'elles soient femmes. 

Déconstruire les clichés

La co-présidente d'Ecolo (seule présidente femme d'un parti francophone) appelle à la déconstruction de "tous ces clichés, de cette vision patriarcale de l'organisation de notre société, du modèle familial et des relations de couple". "C'est un vrai travail de fond qui commence dès le plus jeune âge, dans nos écoles. Il est temps qu'on intègre une approche genrée dans nos écoles, que nos enfants prennent conscience de ce que être homme ou être femme n'octroie ni à l'un, ni à l'autre, aucun avantage sur l'un ou sur l'autre", conclut-elle.

Voir en plein écran

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK