Yves Leterme vante l'économie belge à Berlin

Yves Leterme (G), Angela Merkel (C) et Albert II à Berlin
Yves Leterme (G), Angela Merkel (C) et Albert II à Berlin - © Eric Lalmand (Belga)

Le premier ministre démissionnaire, Yves Leterme, a défendu l'importance économique de la Belgique mardi soir devant plusieurs membres du groupe de réflexion DGAP (Deutsche Gesellschaft für Auswärtige Politik).

La situation financière belge n'est pas sur le point d'affecter la stabilité de l'euro, a-t-il assuré avant de rappeler la place de la Belgique dans l'économie allemande. "Si l'Allemagne est très importante pour la Belgique, notre pays ne demeure pas sans importance pour l'Allemagne", a-t-il indiqué. M. Leterme a souligné à ce sujet que la Belgique restait le 7e partenaire économique de l'Allemagne.

En outre, l'engouement des ménages belges pour l'épargne assure à la Belgique une position financière forte, ce qui fait de la Belgique "un pays avec des citoyens riches mais des autorités publiques pauvres", a-t-il ironisé.

Mardi cependant, plusieurs auditeurs ne semblaient toutefois pas tant inquiets par l'économie belge mais bien par l'avenir du pays en tant que tel. "Pas de panique", a répondu Yves Leterme. "Une réforme de l'Etat est nécessaire et tous les partis, en tout cas ceux du nord du pays, y sont favorables", a-t-il précisé, estimant qu'une bonne réforme permettrait à la Belgique de repartir pour une vingtaine d'années sans tracasseries communautaires.

Enfin, Yves Leterme a indiqué que, pour la survie de la Belgique, le fédéral devait prouver sa "valeur ajoutée, comme il le fait déjà ces derniers temps".

Le premier ministre devait poursuivre mercredi la visite d'Etat en Allemagne avec le couple royal, visite qui comprenait un passage à Munich.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK