Yves Leterme au cœur d'une enquête sur une possible malversation financière

Cette malversation secoue le petit monde de l’aide au développement en Suède. Depuis 2014, l'ancien premier ministre belge est secrétaire général de IDEA, une organisation internationale dédiée au développement de la démocratie à travers le monde. Yves Leterme est aujourd’hui soupçonné d’avoir utilisé l’argent de cette organisation pour régler un litige fiscal avec la Belgique.

Yves Leterme a-t-il utilisé 60.000 euros de l’organisation IDEA pour régler ses problèmes fiscaux en Belgique ? L’information a été révélée par le magazine suédois Omvärlden, qui appartient à l’agence de coopération du gouvernement. Elle a été confirmée par le ministère des Affaires étrangères qui a bloqué toutes ses subventions et demandé une enquête pour savoir si Yves Leterme a agi ou non conformément aux statuts de cette organisation. Mais les autorités dénoncent déjà, pour le moins, un manque de jugement de l’ex-politicien belge. 

Un salaire particulièrement élevé

Son salaire mensuel de 14.500 euros, exonéré d’impôts, avait déjà été remarqué comme étant le plus élevé dans le secteur de l’aide au développement en Suède.  Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la générosité d’IDEA, cette organisation internationale créée dans les années 90 par la Suède, installée dans un palais au cœur de Stockholm, est mise en cause. En 2012, puis en 2015, les frais très élevés attribués à ses cadres et à ses consultants avaient déjà été dénoncés.

En attendant les conclusions de l’enquête, à la mi-juin, IDEA et son secrétaire général se refusent à tout commentaires. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK