Yves Ghequiere est désormais le plan B de la majorité francophone à Linkebeek

Yves Ghequiere
2 images
Yves Ghequiere - © RTBF

Au lendemain du scrutin communal de Linkebeek qui a redonné treize sièges à la liste menée par le bourgmestre non-nommé MR Damien Thiéry - lequel a également recueilli 1200 voix de préférence -, on attend de voir ce que les uns et les autres vont faire à présent. Attente d'une première prise de position officielle de la ministre flamande de l'Intérieur, Liesbeth Homans (N-VA), visiblement toujours aussi peu encline à désigner Damien Thiéry bourgmestre plein et entier de Linkebeek. Attente de l'attitude désormais du bourgmestre démissionnaire mais faisant fonction, Eric de Bruycker, à la tête d'une "minorité" de deux sièges. Attente du positionnement exact des vainqueurs du vote de dimanche, la liste LinkeBeek (LB), majorité sortante et future majorité qui continue à défendre officiellement un seul candidat pour la magistrature suprême : Damien Thiéry.

C'est lui en effet qui devrait être à nouveau présenté par la majorité francophone, après la validation du résultat des élections de ce 13 décembre, probablement lors du prochain conseil communal le 29 février - un premier conseil, prévu lui le 11 janvier, étant normalement consacré à la présentation du budget communal. Restera alors à voir la décision de la tutelle flamande et les retombées d'éventuels recours au Conseil d'État.

Plan A de la majorité : défendre encore et toujours la candidature de Damien Thiéry. Soutenu par son parti, le MR, comme "seul bourgmestre légitime de Linkebeek". Avec pour défense que l'on ne peut plus lui opposer les arguments utilisés jusqu'à présent : il a cette fois parfaitement respecté la législation linguistique en matière électorale. Il faudra donc motiver un éventuel refus autrement...

Plan B : Yves Ghequiere

Mais voilà, s'il y a un plan A, la majorité se prépare désormais plus que jamais à un plan B. Estimant avoir peu d'espoirs dans un réel changement d'attitude de la Région flamande. Et le plan B serait donc présenter un autre candidat, et ce candidat serait Yves Ghequiere, figurant aussi sur la Liste LB, échevin sortant. Un candidat dont même Liesbeth Homans en septembre, lors d'un tour précédent du "carrousel linkebeekois" avait proposé la candidature comme bourgmestre, ce que le principal intéressé avait alors refusé. Cette fois, il ne refuserait pas.

Fort de ses 958 voix de préférence recueillies dimanche (contre 520 en octobre 2012), Yves Ghequiere est le deuxième élu en terme de popularité dans la commune. "Mon score, dit-il, élargit éventuellement et si besoin en était les possibilités d'autres solutions... si on ne peut pas faire autrement". Et de préciser toujours aussi prudent : "Si vraiment il n'y a pas d'autres possibilités, alors bien sûr il nous faudra ouvrir à d'autres pistes de solution et une de ces pistes serait bien de proposer un autre candidat bourgmestre de notre liste, et a priori à ce moment-là, ce serait moi évidemment".

Un candidat Yves Ghequiere qui prend beaucoup de précautions oratoires pour ne pas avoir l'air déjà de brûler la solution du plan A, en exposant de manière si transparente un plan B de sortie de crise qui pourrait (trop) plaire à la Flandre puisqu'il permet tout de même d'évincer (définitivement ?) Damien Thiéry...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK