Yvan Mayeur démissionne du PS: une décision "inéluctable" et "responsable"

L'ancien bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, quitte le parti socialiste. Une information confirmée par Laurette Onkelinx, présidente de la fédération bruxelloise et qui fait suite aux nombreux remous créés par la mise en cause d'Yvan Mayeur dans l'affaire du Samusocial.

>>> Tout sur l'affaire du Samusocial dans notre dossier <<<

Une démission qui survient alors que la commission de vigilance de la fédération bruxelloise du parti devait statuer sur l'exclusion de l'élu bruxellois et de Pascale Peraita. L'ancien bourgmestre anticipe donc une éventuelle décision du PS qui aurait été dans ce sens.

>>> À lire aussi: 294 000 euros de parachute doré pour Yvan Mayeur

"Une décision inéluctable, dans son intérêt et celui du parti"

La décision d'Yvan Mayeur de quitter le PS était "inéluctable". "Il en allait de son intérêt et de celui du parti", a affirmé vendredi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS), s'exprimant à titre personnel. "Je prends acte et je salue cette décision personnelle difficile à prendre", a ajouté Rudi Vervoort interrogé par Belga. 

Une décision "difficile" mais "responsable"

En démissionnant du Parti socialiste vendredi, Yvan Mayeur a pris une décision responsable dans l'intérêt de l'ensemble des militants du parti, a estimé la présidente de la fédération bruxelloise du PS Laurette Onkelinx. "Yvan Mayeur a décidé, en son âme et conscience, qu'il devait démissionner du PS. Il a commis des manquements éthiques immédiatement suivis d'une démission de son mandat de bourgmestre de la Ville de Bruxelles. Aujourd'hui, il considère que, quelle que soit la volonté de la commission de vigilance, sa position ne peut que nuire au PS", a commenté la présidente de la fédération bruxelloise du PS. Interrogée par l'agence Belga, Laurette Onkelinx a dit mesurer "combien cette décision a été difficile pour lui". "Mais c'est une décision responsable prise dans l'intérêt de l'ensemble des militants du PS", a-t-elle ajouté.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK