Wallonie: réforme APE et assurance autonomie officiellement abandonnées

Wallonie: APE et assurance autonomie officiellement au frigo
Wallonie: APE et assurance autonomie officiellement au frigo - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Il n’y avait plus vraiment de suspens, mais les instances du parlement de Wallonie l’ont officialisé ce jeudi après-midi: les projets de réforme des aides à la promotion de l’emploi (le décret APE, piloté par Pierre-Yves Jeholet, MR) et d’instauration d’une assurance autonomie (gérée par Alda Geoli, cdH) sont enterrés. Peut-être pas définitivement, mais en tout cas pour la législature en cours.

C’est évidemment la conséquence de la défection récente d’une députée du Mouvement réformateur, qui a décidé de rejoindre les rangs des futures listes Destexhe. Un départ qui prive désormais la coalition MR-cdH d’une majorité au parlement régional.

C'est une sérieuse claque pour l'orange-bleue, dont ces dossiers étaient des étendards. Et une aubaine inattendue pour l’opposition emmenée par le PS et Ecolo, qui contestait ces projets depuis le début.

D'autres projets filent également au frigo, faute de consensus. Il s'agit notamment de la réforme des provinces ou la création d'une agence de la dette.

Encore du travail, au pas de charge

Mais les principaux partis qui composent le parlement de Wallonie se sont par ailleurs entendus sur les textes qui seront encore débattus au sein de l’assemblée, et qui ont des chances d’aboutir avant le rendez-vous électoral du 26 mai.

Citons, de façon non-exhaustive : la meilleure représentation des genres au sein de l’exécutif régional, la réforme du fonds des calamités et celle des indemnités versées aux commerçants en cas de travaux de voiries, la transparence administrative, la problématique des certificats verts ou encore la réforme du bail à ferme.

Début des derniers débats et du sprint final au mois d’avril.

Journal télévisé 18/03/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK