Wallonie, Bruxelles, Flandre : les 3 régions demandent l’aide de l’armée pour les homes

La RTBF a révélé ce mercredi que l’armée était en intervention depuis le mardi 7 avril dans un home situé sur le territoire de la commune de Jette, à Bruxelles. Et que vendredi, du personnel de la Défense était attendu à Lustin, dans la province de Namur.

Ces interventions ne risquent pas d’être isolées : la RTBF a appris que de nouvelles demandes étaient arrivées sur le bureau du ministre de la Défense, le MR Philippe Goffin. Interrogé, celui-ci confirme : "Il y a une demande qui est en train de remonter, par rapport aux ministre-présidents de régions, pour avoir une aide ponctuelle et limitée dans le temps, dans le cadre des maisons de repos, où il y a des difficultés. Nous avons demandé aux exécutifs régionaux de formuler leurs demandes précises via le centre de crise et le SPF Santé publique. Une fois que les demandes auront été déterminées, la Défense pourra y apporter une réponse." Contact a également été pris avec les responsables des Communautés "pour éviter les oublis".

Malgré l’urgence, le ministre veut prendre le temps nécessaire pour éviter "les erreurs d’appréciations, ce qui peut créer de la confusion là où ce n’est pas nécessaire." Philippe Goffin ne donne pas de chiffre de l’effectif militaire qui pourrait venir en aide dans les homes : "Avant d’imaginer le nombre, il faut définir les profils qui sont demandés. Je préfère d’abord voir les tâches qui sont souhaitées et à partir de là, on peut développer une capacité opérationnelle." Il y a également la volonté de ne pas déséquilibrer une zone géographique par rapport à une autre.

Mais Philippe Goffin insiste : il s’agira de missions courtes, vu le contexte particulier : "la présence de militaires dans des cadres qui ne sont pas les leurs porte une symbolique forte : l’aide à la Nation, la possibilité pour la Défense d’être là aussi en soutien. La situation est exceptionnelle et donc l’ensemble du pays est mobilisé, en ce compris la Défense."

Des décisions devraient être annoncées assez rapidement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK