Votre enfant entre en 1ère maternelle? Cette année scolaire va vous coûter un peu moins cher

Votre enfant entre en 1ère maternelle? Cette année scolaire va vous coûter un peu moins cher
Votre enfant entre en 1ère maternelle? Cette année scolaire va vous coûter un peu moins cher - © FREDERICK FLORIN - AFP

C’est l’une des premières mesures du Pacte pour un Enseignement d’excellence à entrer en vigueur, elle concerne la "gratuité" de l’enseignement, un objectif à long terme que s’est fixé la Fédération Wallonie-Bruxelles. En cette rentrée 2019, c’est la première maternelle (uniquement) qui est concernée.

En vertu de ce nouveau décret, la direction de l’école maternelle que fréquente votre enfant ne pourra désormais plus vous réclamer une série de frais pour l’achat de matériel, comme des marqueurs, de la peinture ou du matériel de bricolage. Lors de la rentrée des classes le lundi 2 septembre prochain, vous ne devrez donc pas vous présenter à l’école avec ce type de fourniture. Fini aussi le petit billet de 5€ à glisser dans le cartable au début de chaque mois pour les achats effectués par l’institutrice.

Mais attention, "gratuité" ne veut pas dire que l’école maternelle ne pourra plus vous réclamer d’argent. Cela sera toujours autorisé pour assurer la surveillance des temps de midi par exemple, ou certaines activités culturelles ou sportives, comme les cours de natation ou les voyages scolaires notamment.

Ces mesures s’appliquent à la première maternelle dès cette rentrée 2019. Elles seront étendues à la 2e maternelle en 2020, et à la 3e maternelle en 2021.

Une compensation pour les écoles

Pour compenser cette perte de recettes, les écoles percevront une dotation complémentaire de 60 euros par an et par enfant. Ce mécanisme permet donc aux écoles de ne pas être lésées par la gratuité en faveur des parents.

Le surcoût pour le budget de la Fédération est évalué à 3,8 millions d’euros la première année, 6,9 millions la deuxième, et 10 millions la troisième. Une éventuelle extension de la mesure vers les niveaux primaires et secondaires sera laissée à l’appréciation de la future majorité politique en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Nouveau référentiel

Autre changement, il concerne les institutrices et les instituteurs de section maternelle. Tout au long de cette année, ils seront formés au nouveau référentiel rédigé par la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui entrera en application à la rentrée 2020. Il s'agit d'un programme commun, qui fixe les objectifs à atteindre et les matières à explorer dès la maternelle, comme le français et les mathématiques. L'esprit de ce référentiel est de préparer au mieux les élèves à l'entrée à l'école primaire, grâce à des modules ludiques autour des lettres de leur prénom ou des unités de mesure, par exemple. Des objectifs que se fixent déjà de nombreux instituteurs et institutrices aujourd'hui.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK