Vols Ryanair annulés : le tribunal de Commerce examinera la plainte de passagers en mars 2019

Le Tribunal de Commerce de Charleroi devait en principe rendre un jugement ce vendredi dans le dossier qui oppose Ryanair à des centaines de passagers à propos de vols retardés ou annulés l'automne dernier à Charleroi.

Ces passagers devront patienter encore plusieurs mois avant de savoir si le Tribunal condamne ou non la compagne aérienne à les indemniser.  En effet, les avocats de Ryanair ont demandé la réouverture des débats afin de joindre au dossier plusieurs décisions récemment prises dans divers pays d'Europe.  Le Tribunal de Commerce de Charleroi a fait suite à cette demande et ordonné la réouverture des débats au 15 mars 2019.   L'examen des nouvelles pièces versées au dossier se fera à partir de ce moment là, suivi de nouvelles audiences consacrées à de nouvelles plaidoiries.  Le jugement n'interviendra que par la suite. 

Ce litige concerne à l'origine 101 dossiers de vols réservés à l'aéroport de Charleroi, sur des destinations assurées par la compagnie irlandaise à bas coûts. Ces dossiers sont portés par la société "Happy Flights", spécialisée dans la récupération, au nom de passagers, d'indemnisations dues pour des vols retardés ou annulés.

Les demandes se basent sur un règlement européen de 2004 qui établit des règles communes d'indemnisation et d'assistance des passagers en cas d'embarquement et d'annulation ou de retard important d'un vol.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK