Voici le programme du gouvernement bruxellois pour les 5 années à venir

L'équipe de négociation bruxelloise
2 images
L'équipe de négociation bruxelloise - © Photo Twitter Rudi Vervoort

127 pages toutes chaudes, à lire en intégralité ici si l'envie vous prend. Le fruit d’une négociation débutée assez vite après le méga scrutin du 26 mai dernier. Bruxelles n’est devancée que par la communauté germanophone dans la constitution d’un nouveau gouvernement, alors même que les libéraux francophones, directement ou en en passant par le VLD, ont tout tenté, jusqu’à la dernière minute pour intégrer le nouvel exécutif bruxellois. Mais PS, Ecolo et DéFi ainsi que leurs partenaires flamands ont tenu bon et voici les résultats de leur travail. Cette déclaration de politique régionale est la boussole, la bible de la future équipe gouvernementale. En cas de conflit, les ministres devront s’y référer. C’est un contrat commun qui est signé pour cinq ans. Et duquel le gouvernement devra rendre des comptes, en 2024.

Lutter en faveur du climat et contre la pauvreté

Le préambule de l’accord indique la voie choisie par les négociateurs PS-Ecolo-DéFi-Groen-VLD-sp.a. A sa lecture, difficile de ne pas voir la patte écologiste, seule famille politique sortie victorieuse des élections à Bruxelles : "Les défis imposés par l’urgence climatique exigent des autorités politiques des réponses concrètes et collectives. Compte tenu des enjeux environnementaux et de santé publique auxquels nous sommes confrontés, les attentes sont légitimement importantes. Des mesures solidaires et des changements radicaux, qui s’inscrivent dans une réflexion à long terme, sont indispensables dans tous les secteurs et dans chaque domaine de compétence régional. (…) L’ensemble des leviers régionaux seront mobilisés pour établir une nouvelle gouvernance climatique et faire de ces enjeux et ceux liés à la biodiversité un traceur des décisions régionales. La Région se dotera d’une stratégie à long terme basée sur des objectifs contraignants et un cadre d’évaluation encadré par une ‘Ordonnance bruxelloise pour le Climat’ afin que Bruxelles s’engage comme une Région ‘bas carbone’".

Le gouvernement établit également comme priorité la lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales : "Garantir l’accès au logement, à l’emploi ou à la santé constitue l’exigence première du Gouvernement dès lors qu’un Bruxellois sur trois vit actuellement sous le seuil de pauvreté. Bruxelles connaît aujourd’hui encore une situation économique discordante entre sa position de poumon économique et ses réalités sociales. (…) Si l’on doit se réjouir du dynamisme économique bruxellois et le soutenir, il faut redoubler d’efforts pour prendre efficacement en main les situations de précarité. A cet égard, seule une action publique forte peut espérer endiguer les facteurs de reproduction des inégalités et ses conséquences sur le bien-être de tous."

La fin du mois et la fin du monde, c’est de cette façon que le préambule de cet accord se conclut : "Justice sociale et environnementale sont indissociables, et cet horizon n’adviendra que si, collectivement, nous y participons."

Trois axes pour un accord

Le gouvernement place trois axes qui va baliser son action au cours des cinq ans à venir. Les deux premiers sont attendus, le dernier un peu moins :

  • "une région qui garantit à chacun les conditions d’une vie conforme à la dignité humaine" : aussi étonnant que cela puisse paraître, cette phrase est en fait l’article 23 de notre Constitution
  • "une région qui inscrit son développement économique et social dans une transition environnementale de référence à l’horizon 2050" : la patte verte
  • "une région à l’identité forte, ouverte au monde, qui renforce ses services aux citoyens dans une logique de lisibilité et de proximité de ses institutions" : voici donc un aveu, en creux, d’un certain souci, en tout cas d’une prise en compte du fait que le micmac institutionnel bruxellois soit plus au contact de la population. Cet axe fait l’objet d’un nombre de pages deux fois inférieur aux deux autres axe, mais tout de même, la mise en avant de cet aspect est à souligner.

Découvrez, dans le détail, les points les plus importants de l'accord de gouvernement bruxellois dans la série d'articles suivants : 

 

Journal télévisé 13H

null

null

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK