Voici le plan du gouvernement fédéral pour affronter la deuxième vague de coronavirus en Belgique

Ces derniers jours, au vu de la nouvelle propagation du Covid-19 dans notre pays, le gouvernement fédéral a mis sur pied un plan pour affronter le retour du virus en Belgique et surtout éviter de répéter les erreurs commises lors de la première vague.

Les autorités fédérales, à l’initiative du cabinet de la ministre De Block, ont donc rédigé ce plan stratégique que nous avons pu nous procurer. Il résulte d’une contribution de nombreux experts dont ceux de Sciensano, du SPF Santé publique mais aussi de l’Agence fédérale des médicaments ou encore de l’INAMI. C’est un document de 83 pages.

L’objectif

Le gouvernement fédéral souhaite éviter une deuxième vague de contamination au COVID-19, l’endiguer où cela est nécessaire et, si cela n’est pas possible, l’intercepter et la gérer.

Ce plan détaille également les ambitions à long terme, le développement de l’immunité d’une population grâce à une vaccination généralisée. Concrètement, les autorités prêteront attention à la gestion de la grippe annuelle et prépareront la politique en matière d’achat et de distribution du vaccin COVID-19 encore indisponible à l’heure actuelle.

La tactique

La tactique consiste en deux lignes de défense :

  • La première pour contrôler le virus présent de façon constante dans notre quotidien. L’accent sera mis sur la sensibilisation. 

    Le fédéral mise aussi sur une meilleure communication vers les professionnels des soins de santé et vers les responsables des entités fédérées, communautaires et communales.

    Cela passe par l’augmentation de tests pour dépister le Covid. Le fédéral espère atteindre les 51.000 tests par jour fin septembre. Le tracing continue aussi à être mis en place : les personnes infectées pourront être isolées plus rapidement grâce notamment à une meilleure communication avec les généralistes. La circulation des informations par le biais des centres d’appels, des médecins généralistes et des autres acteurs sera mise au point et suivie en détail. Enfin, un stock stratégique roulant de matériel de protection a déjà été distribué aux hôpitaux et prestataires de soins de première ligne. Un stock stratégique solidaire a en outre été constitué.
  • La deuxième ligne de défense concerne la façon d’intercepter une nouvelle vague en fonction de cliquet ou de seuil de contamination et ainsi de passer plus facilement à l’action. Le fédéral déterminera le risque de contamination ou le niveau de menace et prendra ensuite des mesures ciblées et concrètes. Quand un certain seuil de contamination est dépassé. Des décisions seront prises sur :
    • Le confinement national/régional/local.
    • Le nombre de lits disponibles dans les hôpitaux.
    • Le matériel disponible.
    • Le financement.
    • Le renforcement des équipes hospitalières mobiles.
    • Le renforcement à l’accessibilité aux soins psychologiques.
    • La garantie de disponibilité de matériel type respirateurs.

Ce plan prévoit aussi un budget, au total, l’impact budgétaire estimé de ce plan s’élève à 35.020.684 € en 2020, 45.522.374 € en 2021 et 42.663.966 € sur base structurelle.

Le document est une feuille de route, dont de nombreux éléments sont déjà mis en œuvre actuellement. Avec l’intention aussi de simplifier la gouvernance actuelle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK