Voici la composition définitive du nouveau gouvernement flamand

La composition du gouvernement flamand, présidé par Jan Jambon (N-VA) a été annoncée ce mardi soir. Les trois partis de la coalition majoritaire, la N-VA, l’Open Vld et le CD & V sont représentés.

Le futur ministre-président Jan Jambon prendra en charge la politique étrangère, la Coopération au développement, la Culture et l'Innovation. En plus du poste de ministre-président, le conseil de parti de la N-VA a désigné mercredi sur le coup d'une heure du matin, Ben Weyts, Zuhal Demir et Matthias Diependaele comme futurs ministres, sur proposition de la direction de la formation nationaliste flamande.

Ben Weyts sera chargé de l'Enseignement, du Bien-Etre animal et du Sport. Fidèle lieutenant de la N-VA, il est devenu au fil des ans une valeur sûre au sommet de son parti.

L'ex-secrétaire d'Etat fédérale Zuhal Demir (N-VA) devient ministre flamande de l'Environnement, de l'Energie, du Tourisme et de la Justice, nouvelle compétence que s'attribuera le gouvernement Jambon. Jusqu'à ce que la N-VA quitte le gouvernement Michel en décembre 2018, elle était secrétaire d'Etat chargée de la Lutte contre la pauvreté, de l'Egalité des chances et des personnes handicapées, un poste dont elle avait hérité en février 2017 d'Elke Sleurs.

Appelé à devenir ministre des Finances, du Budget, et du Logement, Matthias Diependaele sera sans nul doute, pour le public francophone, parmi les moins connus des membres du gouvernement flamand emmené par Jan Jambon. Agé de 40 ans, il est le chef du groupe N-VA au parlement flamand depuis 2013. 

La ministre sortante des Affaires intérieures flamandes Liesbeth Homans est proposée pour présider le parlement flamand.

De son côté, l'Open Vld a annoncé que ses deux représentant(e)s au sein du gouvernement flamand géreront les compétences des Travaux Publics, de la Mobilité, des Affaires intérieures flamandes et du Vivre ensemble. 

Bart Somers devient ainsi le vice ministre-président du gouvernement flamand et récupère la compétence des Affaires intérieures et du Vivre ensemble.

En ce qui concerne la Mobilité et les Travaux publics, c'est Lydia Peeters qui sera en charge de ces dossiers. Elle reste donc ministre au sein du nouveau gouvernement flamand puisque la Limbourgeoise avait déjà succédé en début d'année à Bart Tommelein comme ministre flamande des Finances, du Budget et de l'Energie

Côté chrétien-démocrate, la surprise vient du jeune Benjamin Dalle. Quasi inconnu de l'opinion publique francophone et encore peu en vue dans celle du nord du pays, Benjamin Dalle (CD&V) entre au gouvernement flamand où il sera notamment chargé des Affaires bruxelloises. Ce juriste de 37 ans, diplômé de l'université de Gand, fait depuis un certain temps figure de promesse talentueuse au CD&V. Durant un peu plus d'une décennie, il a oeuvré dans les coulisses de la rue de la Loi.

Le président du CD&V Wouter Beke hérite de son premier poste de ministre de plein exercice. Le futur nouveau ministre flamand du Bien-Etre n'a qu'une courte expérience en tant que membre d'un gouvernement puisqu'il a succédé, au gouvernement fédéral minoritare et en affaires courantes, à la fin du mois de juin dernier, à Kris Peeters, parti occuper son siège au parlement européen. Wouter Beke exerce toujours, actuellement, à titre démissionnaire, sa fonction de président de parti. Il va donc quitter le gouvernement fédéral, dans lequel il était chargé, depuis juin dernier, et jusqu'à ce jour de l'Emploi, de l'Economie et de la Consommation. Il sera remplacé dans cette fonction par un profil féminin.

Quant à Hilde Crevits (CD&V), elle rempile au gouvernement flamand dont elle est devenue l'un des piliers, forte de ses douze années d'expérience ministérielle. La ouest-flandrienne, âgée de 52 ans, hérite du portefeuille de l'Emploi, de l'Economie, de l'Economie sociale et de l'Agriculture dans le gouvernement qui sera dirigé par Jan Jambon. Hilde Crevits reste également vice ministre-présidente.

Journal télévisé 13H

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK