Fin de mission pour les informateurs royaux, Koen Geens est chargé d'une mission par le Roi

Koen Geens après sa visite chez le Roi
2 images
Koen Geens après sa visite chez le Roi - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La soirée a été  mouvementée du côté du Palais royal. Le Roi a reçu le CD&V Koens Geens et l’a chargé d’une mission pour la formation d’un gouvernement fédéral.

Dans un communiqué le palais explique : "Le Roi a constaté que les discussions entre partis n’ont pas encore permis de former une coalition soutenue par une majorité parlementaire. Il a chargé Monsieur Koen Geens de prendre les initiatives nécessaires permettant la mise en place d’un gouvernement de plein exercice. Monsieur Geens a accepté cette mission. Il fera rapport au Roi le 10 février".

Aujourd’hui, le Roi charge donc Koen Geens de prendre des initiatives mais ne s’avance pas en parlant d’une phase de préformation. A sa sortie du Palais, Koen Geens a lui même expliqué qu’il n’avait pas de titre particulier. Il a par contre reçu le rapport des informateurs royaux (qu'il qualifie de très bon) et veut partir de cette base de travail. Koen Geens compte prendre contact avec tous les partis, à commencer par le PS et la N-VA. 

Les contours de cette mission restent donc flous. Le délai fixé par le roi, 10 jours, n'est pas très grand mais rien ne dit que la mission ne sera pas prolongée. Koen Geens parle lui-même d'un "premier" rapport au Roi le 10 février, ce qui laisse entendre qu'il peut y en avoir d'autres ensuite.

On sait qu’il reste du chemin à parcourir pour former un gouvernement et que les discussions ne semblent pas vraiment avancer. Depuis le début, le CD & V n’a pas changé de position et a toujours réclamé que la N-VA fasse partie d’un gouvernement, ce qui a participé également au blocage actuel. Le fait que le CD & V prenne aujourd’hui la main ne veut pas nécessairement dire que cette position a changé. 

Coens et Bouchez déchargés de leur mission

Plus tôt dans la soirée, vers 18h30, c’est par un tweet que le Palais a annoncé l’audience de Georges-Louis Bouchez et Joachim Coen. Les informateurs sont sortis du palais vers 19 heures avant que le Roi n'annonce par communiqué qu’ils étaient déchargés de leur mission.

"Sa Majesté le Roi a reçu en audience au Palais de Bruxelles Messieurs Georges-Louis Bouchez et Joachim Coens. Les informateurs ont remis au Roi leurs conclusions finales. Le Roi a mis fin à la mission des informateurs et les a remerciés pour le travail réalisé."

En sortant, Joachim Coens n’a fait aucun commentaire.

Pour rappel, ce mardi 28 janvier, les informateurs avaient déjà rencontré le Roi. Alors qu’au départ, ils devaient lui rendre un rapport final, après quatre heures de discussions, leur mission a finalement été prolongée jusqu’au 4 février. A en croire le communiqué de presse du Palais, il s’agissait pour les deux hommes de vérifier certains éléments avant de déposer des conclusions finales cette fois.

Malgré de nombreuses réunions organisées par les ex-informateurs, les déclarations ont peu varié surtout concerant la possibilité de faire une majorité réunissant le PS et la N-VA. La prolongation des informateurs ce mardi ne semblait déjà pas avoir eu d’impact sur les positions des uns et des autres. Le PS a encore répété sa volonté de passer à autre chose et de discuter avec des autres partis que la N-VA. Les nationalistes flamands ont eux répété qu’ils restaient disponibles si le Roi avait besoin d’eux.

Pas de mission pour la N-VA

Ce n’est pas encore pour cette fois pour Bart De Wever. Si certains doutent de sa sincérité, le président de la N-VA a pourtant fait offre de service plusieurs fois ces dernières semaines. Ce soir, il se dit surpris par la mission confier au CD & V, mais explique aussi se rallier à la mission de Koen Geens pour un scénario PS-N-VA. De quoi maintenir le flou et continuer de mettre la pression sur le parti socialiste

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK