Vidéo polémique à l'ULB: les deux cercles admettent leurs torts

Capture d'écran de la vidéo
Capture d'écran de la vidéo - © © Tous droits réservés

Après la publication d'une vidéo montrant une manifestation que certains qualifient d'antisémite, l’Union des Etudiants Juifs de Belgique (UEJB) et le comité Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS), les deux cercles impliqués, ont reconnu leurs torts respectifs dans un communiqué commun.

Des étudiants juifs de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) pris à partie lors d’une manifestation politique organisée par les étudiants du comité Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS), cercle qui milite contre l'occupation des territoires palestiniens par Israël : la vidéo, tournée et montée par l’Union des Etudiants Juifs de Belgique (UEJB), fait grand bruit.

Si bien que dans la foulée de sa publication, Didier Viviers, recteur de l’université, a tenu une réunion d’urgence durant laquelle il a invité les deux parties à "dépasser leur opposition".

A l’issue de cette rencontre, celles-ci ont communément admis que les propos scandés par les militants de BDS envers des étudiants de l’UEJB étaient "maladroits et dommageables", tandis que la vidéo tournée et montée par l’UEJB ne reflétait "pas correctement la chronologie des faits" et ne donnait qu’une "image partielle de la réalité".

Didier Viviers: "Il n'y a pas de nid antisémite à l'ULB"

Les deux cercles ce sont par ailleurs engagés à "se respecter mutuellement, reconnaissant à chacun le droit de porter ses idées sans importer de conflit communautaire et sans stigmatiser les points de vue contradictoires". L’ULB s’est quant à elle engagée à créer une plateforme de débats sur la question israélo-palestinienne.

Au lendemain de la polémique, Didier Viviers a affirmé qu’il n’y avait "pas de nid antisémite" au sein de son université.

Aurélia Morvan (@bIackcherry)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK