Viande de brousse: le SPF Santé publique enquête sur l'efficacité des contrôles

Viande de brousse: le SPF Santé publique enquête sur l'efficacité des contrôles
Viande de brousse: le SPF Santé publique enquête sur l'efficacité des contrôles - © Tous droits réservés

Une enquête est menée depuis le début de l'année par le service public fédéral Santé publique sur l'importation de viande de brousse. L'objectif est de procéder à des contrôles plus ciblés, indique jeudi le porte-parole du SPF Jan Eyckmans, en réaction à un documentaire diffusé sur la VRT et la RTBF sur le trafic illégal de viande provenant d'animaux sauvages. L'enquête court jusqu'à la fin de l'année.

L'Université de Liège travaillera ensuite sur les résultats. "Nous prélevons systématiquement des échantillons ADN sur les marchandises qui entrent pour vérifier qu'elles ne proviennent pas d'espèces animales protégées", explique Jan Eyckmans. "Nous collectons aussi des données sur le nombre de passagers, la provenance du vol (concerné) et le poids des bagages." L'analyse a été demandée par la ministre de l'Environnement, Marie-Christine Marghem (MR), qui la finance.

Dramatique pour la vie sauvage

Le service d'inspection de l'environnement a par ailleurs été renforcé d'une dizaine de travailleurs. L'objectif est de déterminer quelle viande arrive en Belgique. "Il s'agit souvent d'espèces protégées, ce qui est dramatique pour la vie sauvage", précise le porte-parole du SPF Santé publique. Les sanctions sont difficiles à mettre en œuvre, selon lui. "Souvent les voyageurs ne sont pas des citoyens belges, les sanctions sont donc souvent insuffisantes."

La France et la Suisse ont mené des enquêtes similaires dans les aéroports de Paris et de Zurich. Les résultats belges pourront être comparés avec ces pays afin d'obtenir une image plus claire des importations de viande de brousse. Dans le quartier Matonge, à Ixelles, les équipes de la RTBF et de la VRT ont trouvé de la viande de brousse, sous caméra cachée.

La viande, qui leur avait été vendue comme de l'antilope, s'est avérée être du singe. Le journaliste de la VRT, Stijn Vercruysse, s'est également rendu au Congo. A Kisangani, il a réussi à acheter du chimpanzé, une espèce protégée. Il est ensuite revenu avec cette viande dans ses bagages, sans être inquiété par les douanes belges.

Les chiffres des saisies à Brussels Airport

Le SPF Finances, responsable des douanes, est bien conscient de ces importations de viande et de viande de brousse. "Les deux sont problématiques puisqu'il est interdit de faire venir de la viande venue d’Afrique ou hors UE en raison de risques sanitaires réels. Nous sommes là pour protéger le territoire européen." explique Florence Angelici, porte-parole du SPF Finances. 

Cinq vols en provenance d’Afrique sont contrôlés intégralement chaque mois. Six cents vols en provenance d’Afrique font annuellement l’objet de contrôles ciblés avec le contrôle des bagages et des passagers suspects. "Contrôler un vol complet, c’est un travail gigantesque qui occasionne des retards. Avec ces cinq contrôles, nous lançons un message. Chacun sait que son vol peut être contrôlé. Ensuite, on va cibler une cinquantaine de vols avec des contrôles plus spécifiques", ajoute la porte-parole du SPF Finances.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK