Vente secrète de Voo: le cdH réclame une commission d'enquête

Pierre-Yves Dermagne, en avant-plan, promet au nom du gouvernement l'envoi d'un commissaire chez Publifin-Nethys pour faire la lumière sur la vente de Voo.
Pierre-Yves Dermagne, en avant-plan, promet au nom du gouvernement l'envoi d'un commissaire chez Publifin-Nethys pour faire la lumière sur la vente de Voo. - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Le chef de groupe du cdH François Desquesnes demande une commission d'enquête parlementaire dans l'affaire Voo. "Quelles sont les décisions prises dans le dos des communes ? Nous réclamons la clarté dans ce dossier intriguant, pour ne pas dire "puant" , s'est-il exclamé. 

Avant même que les parlementaires ne débattent de la déclaration de politique régionale du nouveau gouvernement wallon, Nethys et indirectement Stéphane Moreau se sont invités au Parlement de Wallonie

Le chef de groupe du PTB  Germain Mugemangango souhaite que la lumière soit faite sur le rachat de Voo, filiale de Nethys, par un fonds américain un peu avant le 24 mai. " Il s’agit d’une atteinte aux droits publics et d’une perte potentielle pour les citoyens. D’urgence, une commission doit se saisir de la question ".  

Le député craint que le parlement ne dispose que de peu de temps pour casser la vente. Volonté partagée par le chef de groupe d’Ecolo Stéphane Hazée qui estime qu’il faut faire le point sur les informations inquiétantes de Voo pour venir à bout de ce qu’il appelle " le cancer de la démocratie wallonne ".

D'abord un courrier

Dans un communiqué, les administrateurs Ecolo de Nethys (aujourd'hui Enodia) réclament d'urgence l'envoi d'un commissaire du Gouvernement car ils sont actuellement "dans l'incapacité de maîtriser les opérations menées par le CA de Nethys et de vérifier comment les intérêts des actionnaires publics seront respectés" 

Mais pour le nouveau ministre socialiste des pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne, l'envoi d'un commissaire est prématuré. Il envisage d’abord envoyer un courrier pour demander des explications à Nethys. En fonction des manquements, il prendra les décisions qui s’imposent et qui peuvent aller jusqu’à l’envoi d’un commissaire spécial.  

Trois ans après son éclatement, l'affaire Publifin agite toujours les débats.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK