Vande Lanotte veut la fermeture de Doel et la limitation de la facture énergétique

Johan Vande Lanotte, député sp.a
Johan Vande Lanotte, député sp.a - © Archive NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le député sp.a Johan Vande Lanotte présente une série de propositions afin de limiter à 100 euros l'augmentation de la facture d'électricité des familles, des personnes isolées et des indépendants, et ce "sans compromettre l'approvisionnement". Selon lui, Doel 1 et 2 peuvent fermer.

Johan Vande Lanotte compte qu'une famille paie environ 300 euros en plus pour sa facture énergétique depuis que l'installation des gouvernements fédéral et flamand. Le prolongement de dix ans de Doel 1 et 2 fera encore grimper la facture, estime-t-il.

Johan Vande Lanotte s'attend également à ce que la ministre de l'Energie Marie-Christine Marghem (MR) soutienne les centrales au gaz, ce qui aurait des répercussions négatives pour le consommateur. Le député sp.a entrevoit un contexte de surproduction, où les alternatives comme la biomasse deviendraient non rentables, ce qui pousserait leurs exploitants à se tourner vers les pouvoirs publics. Les effets de ces hypothèses doivent être évalués, mais elles auraient certainement des conséquences sur la facture énergétique, soutient Johan Vande Lanotte.

Réserve stratégique

C'est pourquoi le député socialiste flamand présente une série de propositions pour réduire de 30% la facture du consommateur. Dans le scénario qu'il propose, Doel 1 et 2 seraient démantelées à court terme et la réserve stratégique existante serait supprimée, ce qui permettrait d'économiser 80 millions d'euros sur la facture. Johan Vande Lanotte souhaite encore réduire la rente nucléaire.

D'après Johan Vande Lanotte, en prolongeant les deux plus anciennes centrales, la capacité énergétique sera bien plus élevée (30%) que nécessaire sur le marché belge.

Pour la ministre Marghem, cette prolongation est au contraire utile pour pouvoir garantir l'approvisionnement à long terme et préparer la transition énergétique.

Mais pour Johan Vande Lanotte, le maintien d'une offre excédentaire mènerait à une facture encore plus élevée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK