Van Overtveldt et le virage fiscal: "La substance prime sur le timing"

Annoncé au mois de mars, ce glissement de fiscalité sur les revenus du travail vers d'autres revenus a déjà occupé de nombreux débats. Le contrôle budgétaire fédéral est passé et c'est désormais la période de l'été qui est retenue.

La concertation est en cours au sein du gouvernement sur les modalités du "tax shift". "La substance prime sur le timing", a souligné M. Van Overveldt.

Le ministre n'a pas voulu s'enfermer dans un délai même s'il a estimé "faisable" et "souhaitabe" que le dossier aboutisse pour l'été.

Kris Peeters a un autre agenda

A l’inverse du ministre des Finances -à moins qu'il s'agisse de nuances-  le ministre de l'Emploi, Kris Peeters (CD&V) considère les recommandations formulées mercredi par la Commission européenne comme un encouragement à ne pas trop tarder pour mener un glissement de fiscalité substantiel.

D'après Kris Peeters, ces recommandations constituent "une nouvelle confirmation de l'urgence pour le pays de mettre en oeuvre une réforme fiscale globale". Un tax shift permettra d'encourager le travail conformément à la politique du gouvernement, a estimé le ministre.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK