Valérie De Bue répond à Rachid Madrane: un seul ministre des Sports, oui, mais un ministre wallon

La ministre Valérie De Bue voudrait que la compétence des Sports revienne entièrement à la Région wallonne.
La ministre Valérie De Bue voudrait que la compétence des Sports revienne entièrement à la Région wallonne. - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Lundi matin, Rachid Madrane (PS), ministre des Sports de la FWB, était l'invité de Matin Première. Il a notamment soulevé "le paradoxe dans notre pays" au niveau du partage des compétences. Pour Rachid Madrane, il faudrait communautariser la compétence du sport. Valérie De Bue (MR), ministre wallonne des Infrastructures sportives, lui répond. Pour elle, cette compétence devrait entièrement revenir à la Région wallonne. 

"Le schéma institutionnel imposé au monde sportif est trop complexe. Je prône pour un exercice unique de la compétence sportive, qui reviendrait donc à un seul Ministre", explique-t-elle dans un communiqué de presse. À l'inverse de la "communautarisation" proposée par Rachid Madrane, Valérie De Bue plaide pour que la compétence revienne à la Région wallonne qui dispose davantage de moyens pour financer les infrastructures dont le sport a besoin. Ainsi, la FWB gérerait entièrement le sport comme elle l'entend et la Région wallonne en ferait de même de son côté.  

Pas de réponse à la proposition de collaboration

Aussi, la ministre des Infrastructures sportives affirme que Rachid Madrane a reçu, "il y a plusieurs semaines", une proposition de protocole de collaboration. Valérie De Bue affirme attendre un accord avec impatience, qui n'arrive pas. Pourtant, ce protocole permettrait à la Région wallonne et à la FWB de planifier la constructions de plusieurs infrastructures sportives sur le territoire wallon. Avant de pouvoir passer à la fabrication, il est nécessaire de connaitre les besoins des différentes fédérations sportives qui sont communiquées... à la Fédération Wallonie-Bruxelles. 

"Il est nécessaire de réfléchir à l’avenir mais nous avons un devoir d’action immédiat. Aussi, j’espère vivement que Monsieur Madrane répondra positivement à mes sollicitations. La balle est dans son camp !", a conclu Valérie De Bue.

L'intégralité de l'interview de Rachid Madrane dans Matin Première :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK