Vacances à l’étranger : ces pays d’Europe qui ont exclu les touristes belges de leur "liste des invités"

C’est une annonce qui a déçu plusieurs Belges qui envisageaient un départ rapide en Grèce pour les vacances. D’après le ministre grec du tourisme, les Belges ne pourront pas s’y rendre tout de suite, en tout cas pas sans strictes restrictions liées à la pandémie de Covid-19.

Selon lui, la Grèce a décidé d’ouvrir ses frontières à partir du 15 juin aux ressortissants de 29 pays. Ceux-ci pourront se rendre dans la République hellénique sans être obligés de respecter une période de quarantaine. Mais la Belgique ne fait pas partie de cette liste.

Grèce : une liste de 29 pays, sans la Belgique

Les 29 pays concernés par l’absence de quarantaine en Grèce sont l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse, l’Albanie, l’Australie, la Macédoine du Nord, la Bulgarie, le Danemark, l’Estonie, le Japon, Israël, la Chine, la Croatie, Chypre, la Lettonie, le Liban, la Lituanie, Malte, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, la Corée du sud, la Hongrie, la Roumanie, la Serbie, la Slovaquie, la Slovénie, la République tchèque et la Finlande.

La Belgique, tout comme la France, l’Espagne ou le Royaume-Uni ne font pas partie de la "liste des invités" car ils sont considérés par les autorités grecques comme très touchés par la pandémie de Covid-19.

Des voyageurs belges se posent des questions.

En milieu de semaine, Christophe avait déjà réservé tout son voyage vers l’île de Paros, en Grèce. Départ prévu le 22 juin. "On a réservé le vol, l’hôtel, le ferry, un Airbnb aussi".

Après cette annonce synonyme de voyage avorté, Chistophe se pose des questions : "quand on regarde la liste, on voit des pays comme l’Australie ou même la Chine. Alors on ne comprend pas très bien. Est-ce une décision politique ou est-ce vraiment basé sur des chiffres ?" Christophe a une possibilité d’annulation gratuite pour toutes ses réservations. De quoi lui éviter le casse tête lié à d’éventuels échanges ou remboursements.

Pas si simple : "quelques arbitrages doivent encore être faits"

Pourtant, au micro de la RTBF, le ministre belge des Affaires étrangères, Philippe Goffin, nuance : "C’est encore un peu tôt. J’ai eu un contact hier avec mon homologue grec, qui me disait que c’était une pré-décision. Elle a été annoncée en Grèce par le ministre du Tourisme, mais quelques arbitrages doivent encore être faits. Donc la décision n’est pas encore sûre à 100%".

2 images
Le port de Dubrovnik, en Croatie, le 17 mai 2020. © DENIS LOVROVIC – AFP

En Croatie aussi, pas encore de touriste belge

En attendant, d’autres pays ont communiqué sur leur volonté de ne pas inclure la Belgique au moment de l’ouverture prochaine de la saison touristique. Préoccupée pour son secteur touristique, la Croatie a ouvert jeudi sa frontière pour les ressortissants de dix pays de l’Union européenne. 

Sur la liste de ces pays figurent notamment l’Allemagne, la Slovénie et l’Autriche, dont les ressortissants sont parmi les plus nombreux à visiter chaque année la Croatie, surtout sa côte adriatique. La mesure concerne également les Tchèques, les Estoniens, les Hongrois, les Lettons, les Lituaniens, les Polonais et les Slovaques.

 

"Il faut expliquer notre méthode de calcul"

"Nous ne sommes pas les seuls à faire l’objet d’une forme d’exclusion explique Philippe Goffin. Demain soir j’aurai un contact avec mon homologue croate pour aussi connaître les raisons qui ont poussé la Croatie à prendre ce genre de décision. Nous expliquons la situation sanitaire en Belgique et la manière dont nous avons comptabilisé malheureusement les décès. Et après ces explications, nos homologues comprennent beaucoup mieux que la situation chez nous a été très transparente, qu’elle est sous contrôle et que nous avons mis en place chez nous des mesures très strictes […] Je ne perds pas espoir que ces deux destinations puissent s’ouvrir".

Chypre exclu aussi les Belges de sa "short list"

Même situation à Chypre, une autre destination touristique prisée.

Le pays a décidé qu’il allait assouplir ses conditions d’accueil à partir du 20 juin. Là aussi, les autorités ont établi une "short list". Les touristes originaires de 19 pays pourront se rendre à Chypre sans obligation de quarantaine, mais la Belgique ne fait pas non plus partie de cette liste.

Souvent des "bulles touristiques"

Dans d’autres cas, la Belgique est parfois exclue de "bulles touristiques" plus restreintes. Certains pays d’Europe forment des petits groupes au sein desquels les déplacements sont ou seront autorisés.

L’Autriche, par exemple, prévoit de rouvrir complètement sa frontière avec l’Allemagne le 15 juin et peut-être conclure des accords plus tard avec d’autres pays. Pour les autres pays de l’Espace Schengen, un certificat médical doit être produit prouvant un test Covid-19 négatif. Ce certificat ne doit pas dater de plus de quatre jours.

Le Danemark a annoncé l’ouverture le 15 juin de ses frontières aux ressortissants allemands, norvégiens et islandais, repoussant à la fin de l’été l’entrée des ressortissants des autres pays de l’UE, dont la Suède voisine, et du Royaume-Uni.

Mais tout cela pourrait évoluer rapidement dans les prochaines semaines en fonction de l’évolution de la pandémie et de l’interprétation des chiffres publiés par les différents pays.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK