Vacances: 35% d'interventions médicales de plus sur les pistes de ski

Les conditions d’enneigements ont été optimales en cette période. Les skieurs ont pu ainsi profiter des joies de la glisse, mais pas sans risques.
Les conditions d’enneigements ont été optimales en cette période. Les skieurs ont pu ainsi profiter des joies de la glisse, mais pas sans risques. - © PHILIPPE DESMAZES - AFP

Encore quelques jours avant la fin des vacances d’hiver, Peut-être êtes-vous partis vers d’autres horizons. Certains choisissent le soleil, d’autres préfèrent les pistes enneigées à la Montagne. Mais gare aux accidents, Europ assistance enregistre une augmentation du nombre d’interventions sur les pistes de ski de 35 % par rapport à l’année dernière.

Des conditions météo clémentes qui expliquent les accidents

Qu’ils s’agissent des pistes françaises ou autrichiennes, les conditions d’enneigements ont été optimales en cette période. Les skieurs ont pu ainsi profiter des joies de la glisse pendant ces deux dernières semaines. " Comme la météo a été favorable, les gens se sont bien renseignés. Cela a généré beaucoup de réservations parfois même en last minute. C’est pourquoi sur les pistes, on a cons avait une forte affluence.", explique Xavier Van Caneghem, le porte-parole de Europ Assistance. Avant d’ajouter, " Quand la neige est bonne, les skieurs dévalent les pistes à une vitesse assez conséquentes. Il y a forcément plus de collisions. C’est pourquoi, il y a eu plus de d’ouvertures de dossiers notamment dans les Alpes "

Grâce au casque, moins de blessures à la tête

Le nombre d’accidents plus graves a aussi augmenté. Alors qu’il était de 8% en hiver 2017-2018, ces vacances 12% des dossiers concernent des hospitalisations (minimum 1 nuit). Les blessures sont variées, 37% aux genoux, 18% mains et poignets, 11% aux jambes et 10% aux épaules.

À noter aussi que 4% des blessures concernent la tête, une nette diminution par rapport aux années précédentes. Bien qu’il ne soit pas encore obligatoire, le port du casque est de plus en plus généralisé chez les tout-petits comme chez les grands.

Au soleil aussi, les interventions ont été plus nombreuses

Parmi les vacanciers, beaucoup ont aussi opté pour le soleil. Preuve en est :  les records enregistrés dans les aéroports les jours de départs. Parmi les destinations européennes, 14% des dossiers ont été ouverts en Espagne et ses îles (dont les Canaries), 11% en France et 3% au Portugal. Parmi les destinations lointaines, 8% des dossiers médicaux ont été ouverts en Thaïlande, 6% aux USA, 3% au Mexique, et 3% également en République Dominicaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK