Une trentaine de personnes en renfort pour le CGRA et l'Office des étrangers

"Après des années d'arrêt de recrutement, il est pour nous très important de pouvoir à nouveau recruter", a expliqué le porte-parole du CGRA. Et c'est le Selor qui en aura la charge.
"Après des années d'arrêt de recrutement, il est pour nous très important de pouvoir à nouveau recruter", a expliqué le porte-parole du CGRA. Et c'est le Selor qui en aura la charge. - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Le Selor, le Bureau de sélection de l'administration fédérale, a lancé vendredi la procédure de recrutement d'une trentaine de personnes pour le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) et l'Office des étrangers, un renfort qui doit permettre à ces deux instances de faire face à l'afflux de demandeurs d'asile constaté ces derniers mois en Belgique, a-t-on appris auprès du CGRA.

Quatre personnes viendront étoffer les effectifs de l'Office des étrangers, tandis que le CGRA pourra compter à partir du mois d'octobre sur 25 "protection officers" supplémentaires.

"Après des années d'arrêt de recrutement"

Ces personnes sont chargées d'étudier les demandes d'asile, d'interroger les demandeurs et de préparer les dossiers en vue d'un éventuel octroi du statut de protection subsidiaire par le CGRA. Celui-ci dispose actuellement d'environ 250 personnes affectées à ces tâches.

"Après des années d'arrêt de recrutement, il est pour nous très important de pouvoir à nouveau recruter", a expliqué le porte-parole du CGRA, Damien Dermaux, à l'agence Belga.

Le secrétaire d'Etat à l'Asile et aux Migrations, Théo Francken (N-VA), avait laissé entendre fin juin que ces deux services avaient besoin de moyens supplémentaires. Les recrutements se dérouleront par le biais d'une procédure menée par le Service public fédéral (SPF) Intérieur, sur la base d'une enveloppe budgétaire disponible.

Dans le contexte mondial de crises multiples, le nombre de demandes d'asile ne cessent d'augmenter. Et cette réalité vaut également en Belgique. Alors qu'au premier trimestre 2015 les demandes étaient encore stables voire précédemment en baisse, on enregistre une hausse continue depuis le mois de mai, passant de 1289 demandes en avril à 2960 demandes en juillet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK