Eric Van Rompuy qualifie les sorties de la N-VA de "trumpiennes" et populistes

Eric Van Rompuy qualifie les sorties de la N-VA de "trumpiennes" et populistes
Eric Van Rompuy qualifie les sorties de la N-VA de "trumpiennes" et populistes - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Zuhal Demir taxe le CD&V, pourtant partenaire de son parti la N-VA au sein du gouvernement Michel, de nouveau "parti musulman", prêt à "tout" pour récolter des voix. Et ajoute que son président Wouter Beke, considère les musulmans de Belgique comme du "bétail électoral". 

Au côté du CD&V, on n'a pas trop apprécié la saillie. Après la réaction de Wouter Beke qui la qualifie d'"inacceptable", le député fédéral Eric Van Rompuy dénonce l'escalade, mais sans pour autant vouloir entraîner la chute du gouvernement. Les déclarations se succèdent, dit-il : "Ils veulent polariser l'opinion publique pour des raisons électorales et nous renvoyer dans un coin".

"C'est un système d'extrême droite, ils ont quelque chose de 'trumpien' et de populiste. Nous ne sommes plus d'accord au sein du CD&V avec ce qu'ils déclarent. Personne ne songe à des élections ou à faire tomber le gouvernement mais cela pose un problème à Charles Michel qui de plus en plus est l'otage de la N-VA : avec une polarisation, on ne peut pas gouverner".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK