Une série de missions de la police transférées à des sociétés privées?

Une série de missions de la police transférées à des sociétés privées?
Une série de missions de la police transférées à des sociétés privées? - © ERIC LALMAND - BELGA

Le kern, comité ministériel restreint regroupant les principaux ministres autour du Premier Charles Michel, devrait adopter ce vendredi l'idée d'une réforme de la loi sur la "sécurité privée".

Concrètement cela consiste à transférer une série de missions de la police à des sociétés privées. Pour le gouvernement ce serait le seul moyen de garder les policiers en rue dans une Belgique toujours confrontée à la menace terroriste.

C'est en fait la suite logique du vaste plan de redéfinition des tâches policières adopté par le gouvernement fédéral fin 2015 déjà. Bien avant les attentats de Bruxelles donc. Transférer le non-essentiel, le non purement policier des tâches actuellement exercées par la police fédérale, ou locale, vers le privé.

Parmi les compétences "transférées": le contrôle des accès dans les palais de justice, la surveillance de parkings, d'événements sportifs ou culturels, les patrouilles dans les rues commerçantes, mais aussi la signalisation des accidents routiers, les campagnes d'éducation à la sécurité routière, le traitement des PV de circulation ou encore le rapatriement des illégaux et certaines escortes protocolaires.

Le visionnage des caméras de surveillance des lieux publics serait aussi parfois rendu possibles à des surveillants privés, mais contrainte, violence, intervention en cas de refus ou rébellion devra rester de la seule compétence de la police elle-même.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK