Une proposition de loi d'Ecolo pour le droit de vote dès 16 ans

Le groupe Ecolo-Groen a introduit une proposition de loi réclamant de baisser l'âge légal du droit de vote à 16 ans contre 18 ans aujourd'hui. Le texte a été déposé cet été. Pour les députés Benoît Hellings (Ecolo) et Kristof Calvo (Groen), le but est d'impliquer davantage les jeunes dans la vie publique en les autorisant donc à voter pour toutes les élections: européennes, fédérales, régionales, communales. Les Verts traduisent ainsi en acte une des promesses de campagne de plusieurs partis lors des élections de 2014. Comme le MR qui avait inscrit cette disposition dans son programme.

Pour Ecolo, la proposition s'appuie sur divers recommandations: celles du Vlaams Jeugdraad qui estime que le débat sur le droit de vote à 16 ans permet de "reconnaître les jeunes comme citoyens à part entière" et du Forum Européen de la Jeunesse qui plaide aussi pour l’abaissement de l’âge du début du droit de vote.

"C’est dans un vrai souci démocratique et au regard de l’émergence de lois de plus en plus liberticides qui ciblent les publics jeunes (sanctions administratives communales dès 14 ans, par exemple) que les auteurs de la présente proposition considèrent que ces derniers ont le droit d’être réellement partie au débat", dit la proposition de loi. "Cette démarche doit d’ailleurs être poussée plus loin: permettre aux jeunes de voter sans qu’ils n’aient un seul mot à dire dans leur école, leur maison de quartier, leur centre ou organisation de jeunesses, leur club sportif, leur commune, leur famille, etc., serait une mesure trop isolée qui enfermerait la démarche de citoyenneté dans beaucoup trop de carcans, avec pour résultat les sentiments néfastes chez les jeunes d’impuissance et d’être victimes d’un leurre de la démocratie."

Baisser aussi l'âge de la majorité pénale pour le MR

Selon Benoît Hellings, "il faut aussi profiter du débat actuel en Fédération Wallonie-Bruxelles autour du cours d'éducation à la citoyenneté et à la philosophie pour faire en sorte que ce futur cours (NDLR: il sera donné dès la rentrée 2016 en primaire et 2017 en secondaire) aborde les questions liées à la vie démocratique et les institutions politiques belges." Mais aussi celles relatives aux impôts et leur utilité, à la sécurité sociale, aux finances et au budget d'un pays...

Le MR, actuellement dans la majorité, n'est pas contre l'abaissement de l'âge du droit de vote. Mais sous certaines conditions. "Uniquement pour les élections communales", indique déjà le chef de groupe MR à La Chambre, Denis Ducarme (MR). "Et si l'on peut avoir également un débat plus large sur l'abaissement de l'âge de la majorité pénale."

La proposition de loi a été prise en considération par le Parlement et devrait être à l'agenda des commissions d'ici quelques semaines.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK