Une pétition en faveur de la circonscription fédérale

"L'objectif n'est pas de ranimer la Belgique unitaire. Nous souhaitons offrir un espace aux politiques qui entendent prendre leurs responsabilités pour l'ensemble du pays", a commenté Jan-Emmanuel De Neve à l'origine de la pétition aux côtés d'Aude-Line Dulière. Ceux-ci ont également justifié mercredi leur initiative en mettant en avant la nécessité de lutter contre certains déficits démocratiques que présente le système actuel, singulièrement la désignation d'un premier ministre qui n'est pas élu par une des communautés linguistiques du pays.

La pétition est consultable sur le site internet www.be4democracy.be. Elle a d'ores et déjà été signée par une cinquantaine de personnalités dont la chanteuse Axelle Red, l'acteur Benoît Poelvoorde, le professeur Paul De Grauwe, le réalisateur Jaco Van Dormael, l'économiste Etienne de Callatay, le directeur d'opéra Gérard Mortier, le comédien flamand Urbanus, ainsi que les politologues Dave Sinardet et Carl Devos, et le philosophe Philippe Van Parijs.

Le projet est porté par trois organisations qui se sont fait connaître pendant la crise politique: Shame, Plan B et Camping 16.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK