Une ordonnance du bourgmestre de Huy ferme le pont aux chaînes

C’est un pont du dix-septième siècle. Il enjambe le Hoyoux juste à l’endroit où il entame son parcours souterrain pour aller se jeter dans les eaux mosanes. Le pont aux chaînes doit son nom aux chaînes qui, jadis, le fermaient pour la nuit, une marque physique des limites du territoire de privilèges juridictionnel et fiscal du chapitre de la collégiale hutoise. Voici déjà trois ans que des experts ont établi un rapport sur le mauvais état général de la voûte, et sur les mouvements de sa structure. Depuis lors, la circulation est limitée aux véhicules légers. Mais les contrôles de trafic sont difficiles, et Eric Dosogne a donc décidé, en vertu de ses compétences de sécurité publique, d’une interdiction totale avec évidemment un itinéraire de délestage. La mesure est entrée en vigueur ce lundi, et devrait se prolonger jusqu’au troisième lundi de septembre. Entretemps, la société Gesplan, déjà à l’origine des premières restrictions de passages, devrait avoir effectué une nouvelle visite de surveillance de la stabilité.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK