Microcostatus elisabethianus, une nouvelle algue baptisée du nom de la princesse Elisabeth

Une nouvelle algue baptisée du nom de la princesse Elisabeth
2 images
Une nouvelle algue baptisée du nom de la princesse Elisabeth - © Tous droits réservés

Deux scientifiques belges ont découvert une nouvelle espèce d'algue sur l'archipel Crozet, situé dans l'océan indien austral, en Antarctique, et l'ont appelée du nom de la princesse héritière Elisabeth, annonce jeudi par communiqué le Jardin botanique de Meise. La petite algue, très rare, s'appelle Microcostatus elisabethianus et, est jusqu'à présent la seule espèce du genre identifiée dans l'ensemble de la région. Elle appartient au groupe des diatomées, qui contribuent de manière significative à la lutte contre l'augmentation du CO2.

Ce sont les biologistes belges Bart Van de Vijver du Jardin botanique de Meise et son confrère Luc Ector du 'Luxembourg Institute of Science and Technology' qui ont détecté cette nouvelle microalgue. La découverte montre que la biodiversité en Antarctique semble être beaucoup plus riche que ce qui était supposé jusqu'ici.

Les diatomées sont des algues microscopiques caractérisées par une coque externe entièrement composée de dioxyde de silicium (SiO2), soit du verre. Elles constituent l'un des groupes d'algues les plus diversifiés au monde. Un de leurs atouts majeurs est de contribuer de manière significative à la lutte contre l'augmentation du CO2. En effet, malgré leur longueur maximale de 20 microns (environ 1/50ème de millimètre), ces petites algues sont responsables de près de 25% de la production mondiale d'oxygène.

"Elles ont un aspect séduisant, propre à chaque espèce et permettant de les distinguer les unes des autres. Ce sont souvent de véritables joyaux naturels", souligne le Jardin botanique.

Ce n'est pas un hasard si l'algue a reçu le nom de la princesse Elisabeth. Les recherches ont en effet montré que la nouvelle espèce appartient au petit genre Microcostatus, d'où la première partie de la dénomination. La deuxième partie du nom fait référence à la station polaire belge, ouverte il y a tout juste 10 ans en Antarctique. La base avait alors été appelée du nom de la duchesse de Brabant. "Bien que, malheureusement, aucune diatomée inconnue n'ait été trouvée à proximité de la base, les deux scientifiques belges ont voulu dédier une nouvelle espèce à notre princesse héritière", explique le Jardin botanique de Meise.

La description de Microcostatus elisabethianus a récemment été publiée dans la revue scientifique Plant Ecology and Evolution, éditée par le Jardin botanique de Meise.

 

Journal télévisé 26/10/2019

La princesse Elisabeth vient de fêter son dix-huitième anniversaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK