Une frégate belge participe à la "guerre du jeudi" avant la Somalie

Une frégate belge participe à la "guerre du jeudi" avant la Somalie - Ici une image d'archive prise sur le Louise Marie en 2009
Une frégate belge participe à la "guerre du jeudi" avant la Somalie - Ici une image d'archive prise sur le Louise Marie en 2009 - © Belga

Le "Louise Marie", l'une des deux frégates de la Marine, passe ce mois-ci l'un de ses principaux et derniers examens avant d'être déclaré, tout comme son équipage de près de 170 personnes, pleinement opérationnel, avant de participer, à la fin de l'année, à la lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes, a constaté l'agence Belga.

La frégate est engagée jusqu'à la fin mai dans un exercice réaliste organisé en Grande-Bretagne et qui vise à la déclarer "ready for duty" ("prête à la mission"), une terminologie qui certifie qu'elle est capable d'assurer toutes les tâches que lui confierait le gouvernement, y compris des missions de guerre de haute intensité.

Cet exercice, baptisé FOST ("Flag Officier Sea Training"), se déroule au départ de Plymouth, l'une des principales bases de la Royal Navy britannique.

Le fait de déclarer "combat ready" reste une responsabilité nationale

Il dure six semaines et prévoit des difficultés allant crescendo, avec tous les jeudis, "une guerre" de quelques heures durant laquelle le bâtiment et son équipage sont confrontés à tous les incidents possibles: mines marines, attaques aériennes et de missiles, tirs de torpilles par des sous-marins, incendies à bord, avaries multiples.

"Nous remettons à l'issue un avis sur le degré de préparation du navire, mais le fait de le déclarer 'combat ready' est une responsabilité nationale (des autorités militaires belges dans ce cas)", a expliqué le commandant de Fost, le vice-amiral Clive Johnstone, à une délégation belge venue mercredi et jeudi à Plymouth et conduite par le chef de la Défense (CHOD) faisant fonction, le lieutenant-général Gerald Van Caelenberghe.

A l'issue de Fost, le "Louise Marie" subira encore un entraînement spécifique à la lutte contre la piraterie en juin, avant d'appareiller le 17 septembre en direction de la Corne de l'Afrique dans le cadre de l'opération européenne Atalanta.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir