Une évolution du système belge du code couleur discutée ce mardi : le Celeval recommande une stratégie européenne uniforme

Le Celeval, groupe d’experts fédéraux, se réunit ce mardi pour discuter de la stratégie du code couleur attribué aux pays en fonction de la situation sanitaire, confirme ce lundi le Service public fédéral Santé publique. Un code couleur qui a une incidence sur les destinations où nous pouvons nous rendre.

Face à l’imbroglio généré par le code couleur actuel, qui génère beaucoup de frustrations tant pour les vacanciers belges que pour les pays européens dont la couleur change, le groupe d’experts Celeval se réunira mardi afin de voir dans quelle mesure il sera possible d’adapter le système. 

Lors de sa dernière réunion vendredi, le Celeval a demandé "que la Belgique plaide pour une approche européenne uniforme et commune, tant en termes de mesures que de codes de couleurs, entre les pays où il y a libre circulation".

Toutefois, selon nos informations, les experts ne souhaitent pas revenir sur les critères d’attribution de ces couleurs à proprement parler. En revanche, ils devraient se pencher sur une façon de rendre "les cartes plus lisibles et mieux découpées". Objectif, viser plus localement et plus précisément certaines zones pour éviter de faire des généralités. Ainsi, si un cluster est identifié ce ne devrait plus être l’ensemble de la zone qui serait classée en couleur rouge ou orange.


►►► À lire aussi : Coronavirus en France, Espagne et Angleterre : ces zones en rouge et orange sont-elles justifiées ?


Des zones non accessibles… uniquement depuis la Belgique

Le code actuel comprend trois couleurs distinctes : le vert, l’orange et le rouge. Les destinations situées en zone verte sont accessibles sans restriction. Celles classées orange sont accessibles sous certaines conditions (quarantaine et/ou tests obligatoires) ou impliquent une vigilance accrue. Les destinations en zone rouge ne sont pas accessibles pour le moment.


►►► Lire aussi : coronavirus : reconfinement, nouvelles mesures sanitaires… Comment faire pour annuler mes vacances et me faire rembourser ?


Dans le sens des retours, les zones géographiques marquées comme rouges impliquent une quarantaine et un test de dépistage obligatoire au retour. Pour les zones oranges, la quarantaine et le test sont conseillés. Il n’y a pas d’obligation ni de conseils particuliers en rentrant d’une zone verte.

Ce code couleur est mis à jour quotidiennement vers 16h30 par le SPF Affaires étrangères sur la base d’informations transmises par le Celeval et le SPF Santé publique.

JT du 02/08/2020

Le classement rouge de certaines zones en Suisse suscite l’incompréhension

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK