Une enquête sur les "faux passeports" délivrés à la famille royale

Reynders demande une enquête sur les "faux passeports" délivrés à la famille royale
Reynders demande une enquête sur les "faux passeports" délivrés à la famille royale - © Tous droits réservés

Didier Reynders, dit "ne pas être au courant" de la délivrance de passeports particuliers, avec des noms d'emprunt, à des membres de la famille royale, une révélation faite dimanche soir par l'ancien chef de la diplomatie Mark Eyskens. Le ministre des Affaires étrangères ordonne une enquête.

"J'ai pris connaissance des déclarations de l'un de mes prédécesseurs. Je n'étais au courant de rien", a-t-il affirmé en marge de l'Assemblée générale des Nations unies à New York.

Didier Reynders a ajouté que l'information sur de telles éventuelles "pratiques administratives" n'était pas remontée au niveau politique, du moins depuis son arrivée aux Affaires étrangères en décembre 2011.

Le ministre a ordonné à son chef de cabinet, François de Kerchove, de mener une enquête interne.

Le président du département des Affaires étrangères, Dirk Achten, "va communiquer publiquement" à l'issue de cette enquête, a poursuivi le chef de la diplomatie.

Selon Mark Eyskens, qui fut ministre des Affaires étrangères de 1989 à 1992, les membres de la famille royale utilisent depuis longtemps de "faux passeports" pour des questions de sécurité. Ces passeports leur permettent de voyage incognito à l'étranger par exemple.

Ainsi, Philippe de Belgique a parfois utilisé le nom de Philippe Dermulle, principalement par mesures de sécurité et de discrétion, a expliqué l'ancien ministre dimanche soir dans l'émission "Royalty" de la chaîne de télévision flamande VTM.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK