Une émission concédée au culte musulman sur le service public? Un problème de financement

Les autres cultes ne bénéficient d'aucun financement public pour leurs émissions concédées.
Les autres cultes ne bénéficient d'aucun financement public pour leurs émissions concédées. - © RTBF

Annoncée après les attentats de Paris à l'automne 2015, la création d'une émission concédée au culte musulman sur la RTBF ne devrait pas voir le jour de sitôt, a laissé entendre le ministre en charge des Médias en Fédération Wallonie-Bruxelles, Jean-Claude Marcourt.

Interrogé mardi matin en commission du Parlement sur l'avancement du dossier par le député Oliver Maroy (MR), le ministre a reconnu que des difficultés subsistaient dans ce qu'il a qualifié de "dossier délicat".

Si l'Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) travaille actuellement à l'élaboration du cahier de charges relatif aux émissions concédées, la mise en oeuvre du programme rencontre toutefois de sérieux écueils juridiques, notamment quant à son éventuel financement direct par les pouvoirs publics.

Les autres cultes reconnus en Belgique bénéficient déjà de temps d'antenne concédé sur les ondes de la radio-télé de service public, mais la réalisation de ces programmes ne sont, eux, nullement financés par la Fédération.

Devant les députés, M. Marcourt a dit toute la difficulté pour l'autorité publique de financer une activité qui ressort directement du spirituel, et qui en plus créerait une discrimination par rapport aux autres cultes qui ne bénéficient d'aucun financement public pour leurs émissions concédées.

"La volonté de l'Exécutif des Musulmans de Belgique tout comme celle du gouvernement de la Fédération reste de mettre sur pied une telle émission concédée. Mais cette volonté doit être liée au respect des prescrits constitutionnels et légaux. Il n'est pas question de mettre en place un système qui pourrait faire l'objet de recours et de contestations sur le plan juridique", a conclu le ministre.

Le lancement de ce programme concédé au culte musulman était originellement prévu pour l'automne 2016.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK