Une député N-VA veut placer les syndicats devant leurs responsabilités

Une député N-VA veut placer les syndicats devant leurs responsabilités
Une député N-VA veut placer les syndicats devant leurs responsabilités - © THIERRY ROGE - BELGA

Les syndicats doivent pouvoir exercer leurs droits, mais ils doivent être mis devant leurs responsabilités s'ils sont impliqués dans des violences et des destructions, a prévenu dimanche une députée fédérale N-VA, Zuhal Demir.

Quelque 200 permanents et affiliés de la centrale générale de la FGTB Namur ont criblé mardi la façade de verre du siège du MR, avenue de la Toison d'Or à Bruxelles, de centaines d'impacts de billes de paint-ball de couleur jaune, l'objectif étant de "repeindre la façade du MR en jaune", couleur du parti nationaliste flamand N-VA. Plusieurs vitres ont également été brisées lors de cette opération.

Mme Demir a affirmé dimanche, lors du débat dominical De Zevende Dag de la VRT-télévision, que tout un chacun pouvait être en désaccord avec la politique menée et avait le droit de l'exprimer. Mais faire usage de la violence, c'est "immoral" et "irresponsable", a souligné la députée d'origine kurde.

"Personne n'est au dessus des lois, les syndicats doivent aussi payer pour des comportements inappropriés", a-t-elle ajouté.

Elle a aussi souligné qu'il faudrait réfléchir à la manière de placer les syndicats face à leurs responsabilités. Ils ne peuvent actuellement pas être poursuivis, ne bénéficiant d'aucune personnalité juridique.

Le député Raoul Hedebouw (PTB) s'est pour sa part opposé à l'octroi d'une personnalité juridique aux syndicats - "comme (l'ancienne Premier ministre libéral britannique Margaret) Thatcher en son temps". Ce serait une manière de les bâillonner, a souligné le député d'extrême gauche.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK