Une commission Égalité des chances et Droits des femmes fait son entrée au Parlement bruxellois

Nouveauté au Parlement bruxellois ce mardi : une commission Égalité des chances et Droits des femmes va être mise en place. Margaux de Ré, députée Écolo au Parlement bruxellois et à la Fédération Wallonie-Bruxelles, était l’invitée de Matin Première pour expliquer le contexte dans lequel une telle commission est née.

"Ça s’inscrit d’abord dans la continuité d’Écolo de travailler dans le sens de plus d’égalité et ça s’inscrit aussi dans l’air du temps, j’ai l’impression. Après MeToo et les mobilisations contre les violences, il s’agissait pour nous de répondre à une urgence, qui est parfois vitale si on pense aux féminicides, et de mettre en place et de faire avancer cette thématique pour la région bruxelloise", explique-t-elle.

Pour Margaux de Ré, l’objectif c’est "d’abord de répondre à l’urgence. Parce qu’il y a des cas très graves de féminicides en Belgique, il y a des cas de harcèlement et on a aussi tout ce qui a trait au sexisme ordinaire, qui est peut-être moins visible, mais qui est néanmoins important".

Elle ajoute : "Il s’agit aussi, au sein de la région bruxelloise, de donner leur place aux femmes. Ça veut dire, de façon assez littérale, dans l’espace public, par exemple faire en sorte que les parcs, que les rues et que les transports en commun leur soient accueillants, mais aussi, de façon un peu plus symbolique, dans l’économie, dans l’emploi, dans la formation, mais aussi dans la culture ou dans le sport."

Techniquement, cette commission aura un effet contraignant. "Nous allons donc pouvoir mettre en place des choses qui devront ensuite être prises en compte par le Parlement", explique l’élue écologiste.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK