Une Belge élevée au rang de Justes parmi les nations

L'Institut Yad Vashem, qui honore la mémoire des victimes de l'Holocauste, décernera, lundi, à titre posthume le titre de Juste parmi les nations à Angèle Larose, qui avait caché une fillette juive durant la guerre dans le village de Villers-Poterie (Gerpinnes), indique jeudi Yad Vashem dans un communiqué.

La médaille et le titre de Juste parmi les nations sera remis à André Larose, petit-fils d'Angèle Larose, en présence de l'ambassadeur de Belgique en Israël. Durant la deuxième guerre mondiale, Angèle Larose a accueilli et caché une fillette, Theresa-Tova Lowenbraun (née en 1938). Le fillette juive a vécu chez Angèle Larose, à partir de 1943, dans le village de Villers-Poterie.

A la fin de la guerre, la fillette a retrouvé sa mère qui l'avait confiée à Angèle Larose ainsi que l'une des ses soeurs, Matylda. Elles ont ensuite émigré vers les Etats-Unis. Une autre soeur, Sala, a été déportée en 1942 dans le premier convoi belge de Juifs vers Auschwitz. Plus de 1.600 Belges ont été élévés au rang de Juste parmi les nations dont la reine Elisabeth de Belgique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK