Une Belge, deux Suédois et un Britannique décédés dans l'attentat de Stockholm

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a annoncé sur Twitter le décès d'une compatriote belge dans l'attaque au camion bélier de ce vendredi 7 avril à Stockholm, qui a fait 4 morts et une quinzaine de blessés. Parmi les personnes tuées, il y a aussi deux Suédois et un Britannique a annoncé ce dimanche la police suédoise.

"Il a fallu 48 heures pour que la victime soit formellement identifiée par les autorités suédoises. Nous avons reçu cette confirmation ce dimanche matin", a précisé Didier Reynders à l'agence Belga. La ressortissante belge, dont la famille a été avertie, a apparemment été tuée directement par le camion, sur le piétonnier.

"Nous avions une indication de personne manquante à la suite de contacts avec ses proches", a ajouté le ministre. "Après une première identification via ses documents d'identité, que la victime n'avait pas sur elle, l'information a été confirmée par une vérification ADN." Selon les informations dont dispose le ministre, il n'y a pas d'autres Belges parmi les blessés.

Un Ouzbek de 39 ans soupçonné d'être l'auteur de l'attentat et d'être proche de l'Etat islamique, selon la police suédoise, a été arrêté.

Victime belge originaire de Hal

La victime belge de l'attaque est une femme de 31 ans originaire de Lembeek (Hal), a annoncé dimanche le bourgmestre de la commune, Dirk Pieters (CD&V).

"Elle était vraisemblablement en city trip à Stockholm. Je ne la connaissais pas personnellement, mais je l'ai rencontrée à plusieurs reprises. Je connais très bien ses parents. Ce sont des gens très gentils, qui habitent Hal depuis longtemps et y ont toujours été très impliqués", selon le bourgmestre, très choqué par la nouvelle. "Je suis choqué à chaque attaque, mais quand on met un visage sur une victime et qu'on connait personnellement ses parents, c'est encore pire."

La commune de Hal discutera dans les jours qui viennent avec la famille de la victime sur la manière de leur montrer le soutien nécessaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK