Un tract électoral du socialiste Emir Kir crée la polémique

Un trac électoral du socialiste Emir Kir crée la polémique
Un trac électoral du socialiste Emir Kir crée la polémique - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Après Ecolo, c’est au tour du PS d’être touché par une polémique autour d’un tract électoral. Sudpresse a révélé qu’un tract d’Emir Kir, le bourgmestre PS de Saint-Josse, et candidat à la Chambre, faisait réagir les réseaux sociaux depuis ce dimanche.

Sur ce tract, rédigé en turc et traduit par nos collègues de Sudpresse, on peut lire des propos assez dur du socialiste envers le gouvernement Michel. « Pendant 5 ans, j’ai été témoin du massacre de ce gouvernement populiste de droite. », et d’accuser ce même gouvernement d’avoir « pointé du doigt les Musulmans sous prétexte de terrorisme ». Emir Kir revient également sur la question de l’interdiction de l’abattage rituel, « qu’ils veulent apporter partout […] et que nous avons réussi à empêcher à Bruxelles ».

Le MR, par la voix d’Eren Guven, chef de groupe MR au conseil communal de Jette, a qualifié ce tract de « communautariste et clientéliste ».  Le ministre fédéral MR des Indépendants Denis Ducarme a également réagi sur Twitter: «La #Gauche communautariste à nouveau en flagrant délit de racolage électoral: inacceptable ! » Ajoutant le hashtag  '#pasmieuxquecolo'.

De son côté, Emir Kir a réagi en dénonçant une « fake news ».  « Il ne s’agit pas d’un tract. J’ai envoyé un courrier personnalisé rappelant notamment le bilan de mon activité parlementaire, celui du Gouvernement MR-N-VA et les objectifs du PS pour les élections du 26 mai. La question du plan canal y est abordée très brièvement aussi, car elle relève des interpellations régulières que je porte sur ce sujet au Gouvernement depuis 3 ans. Il n'y a donc rien de neuf ni de caché, » écrit-il.

Ce n'est pas la première fois que le bourgmestre de St Josse crée la polémique en critiquant le plan canal. En avril dernier, lors d'une interview à une chaîne saoudienne Emir Kir comparait ce plan à des méthodes utilisées par l'allemagne nazie pendant la seconde guerre mondiale.


►► A lire aussi: Tracts électoraux en langue étrangère: quelles sont les règles? 


 

Il y a quelques jours, Ecolo avait aussi été accusé de racolage communautariste suite à la distribution d’un tract dans un marché. Le tract présentait de manière manichéenne les positions des différents partis bruxellois sur des questions liées au culte musulman, notamment l’abattage rituel ou encore le port du voile dans les administrations. Le parti a dénoncé et condamné ce tract, précisant qu’il n’avait pas été avalisé par la régionale Ecolo bruxelloise.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK