Un service citoyen obligatoire pour les jeunes: pour ou contre?

Un service citoyen obligatoire pour les jeunes : pour ou contre ?
Un service citoyen obligatoire pour les jeunes : pour ou contre ? - © Service citoyen

L’idée revient régulièrement à l’agenda, mais elle n’a jamais été vraiment appliquée. À la veille de la Fête nationale, on se demande si instaurer un service citoyen aiderait les jeunes à se découvrir, à s’investir pour son pays, à décloisonner la société, de sortir d’un individualisme, tout cela au profit d’un engagement collectif.

Aujourd’hui, il est déjà possible d’effectuer un service citoyen mais sur base volontaire. Des jeunes peuvent ainsi se rendre utiles et prêter main-forte dans une asbl ou dans la structure de leur choix, comme, par exemple, la préservation de l’environnement ou l’aide aux personnes en situations de handicaps.

Mais l’aventure est difficile car les freins administratifs sont nombreux. En Belgique, seuls 250 à 300 jeunes de 18 à 25 ans participent chaque année à un service citoyen (ils sont 120 000 en France et 4000 au Grand-Duché de Luxembourg). Huit pays européens proposent déjà un vrai service civil national. Alors, la Belgique devrait-elle suivre le pas?

Le service citoyen représente-t-il une vraie politique préventive pour la société? Faut-il le rendre obligatoire? Ou faut-il plutôt l’inscrire dans le cadre de l’école?

On en parle avec nos invités demain et avec vous. Faites-nous part de vos idées dans "Débats Première" ce jeudi 20 juillet de 12h à 13h, en direct sur La Première.

Donnez-nous vos solutions

On attend vos réactions :

  • Par téléphone: au 02/737.37.07
  • Sur Facebook 
  • Sur Twitter avec le #Débats1
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK