Un rassemblement réclamant la libération d'Amaya Coppens organisé à Louvain-la-Neuve

Un rassemblement réclamant la libération d'Amaya Coppens organisé à Louvain-la-Neuve
2 images
Un rassemblement réclamant la libération d'Amaya Coppens organisé à Louvain-la-Neuve - © RTBF

La section ottintoise d'Amnesty international et les membres du Kot Amnesty de l'Université catholique de Louvain (UCLouvain) ont organisé un rassemblement symbolique, vendredi, sur la place de l'Université de la ville estudiantine. Rassemblés sous une grande banderole "Justice for Amaya" accrochée à l'entrée des halles universitaires, les participants réclament la libération de la belgo-nicaraguayenne Amaya Coppens, incarcérée depuis le 10 septembre 2018 au Nicaragua. Elle avait été arrêtée lors d'une action de protestation contre le régime du président Daniel Ortega.

Les participants, en plus de ce rassemblement, proposaient à la signature des lettres de soutien en français et en espagnol qui seront envoyées aux familles d'autres victimes de la répression exercée par le régime. Amalia Coppens, étudiante en médecine, est très impliquée dans le "Mouvement des étudiants du 19 avril", et plusieurs dizaines d'étudiants ont été arrêtés en même temps qu'elle. Certains d'entre eux n'ont pas pu être localisés depuis.

"Amaya, qui est en prison et ne peut recevoir des visites que de façon très limitée, est au courant que des actions sont menée en Belgique et elle a demandé qu'on soutienne toutes les victimes. C'est une figure de courage et de détermination. Une partie de sa famille est originaire d'Ottignies et elle y a fait ses études primaires", indique la responsable du groupe Amnesty d'Ottignies, Roselyne Buisseret.

En plus de la banderole "Justice for Amaya" désormais accrochée au bâtiment des halles universitaires de Louvain-la-Neuve, une autre banderole a été placée sur la maison communale d'Ottignies, avec l'accord et la collaboration des deux institutions. Les participants au rassemblement de vendredi seront aussi présents sur le marché de Louvain-la-Neuve, samedi, pour faire signer des courriers de soutien. Ils comptent également mener d'autres actions.

Belga

Une Belge responsable d'un mouvement étudiant arrêtée au Nicaragua (JT 11/09/2018)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK