Un quart des alcootests organisés en journée

RTBF
RTBF - © RTBF

Près d'un contrôle d'alcoolémie sur quatre a lieu un jour en semaine, durant les heures de bureau, selon des chiffres d'ETRI, entreprise qui diffuse des informations sur ces contrôles par gsm, publiés jeudi dans la presse.

"Economies", dit-on à la police. En effet, "contrôler durant les heures de bureau coûte moins cher".

"Il nous a été demandé de multiplier les contrôles cette année", explique Paul Scherens de la CGSP, au nom de la police de la route. "Mais aurait-on oublié qu'il nous a également été demandé précédemment de faire des économies? Nous n'avons donc ni l'argent ni le personnel pour effectuer ces contrôles supplémentaires durant le week-end. Ils sont donc organisés en semaine. Mais pas le soir ou la nuit, parce que cela aussi coûte trop cher".

Pour la ministre de l'Intérieur Annemie Turtelboom et l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR), il ne s'agit pas de faire des économies. "Le fait de contrôler en semaine, durant les heures de bureau, est un choix conscient. Nous voulons faire comprendre aux gens qu'on ne peut jamais conduire si on a trop bu et qu'à chaque instant un contrôle policier peut avoir lieu. Y compris un mardi à 14 heures".

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 13h
en direct

La Une

JT 13h