Un professeur de religion islamique suspendu après des propos sur le voile

Illustration
Illustration - © Archive Belga

Un professeur de religion islamique de l'athénée royal Verdi à Verviers écopera bien d'une sanction disciplinaire après ses propos sur le voile islamique, a indiqué la ministre de l'Enseignement, Marie-Dominique Simonet, en réponse à une question écrite du député Alain Destexhe (MR).

L'affaire remonte au 20 janvier 2010 et à la diffusion d'une émission de la RTBF sur la place de l'islam à l'école. Un reportage avait montré le professeur déclarant à ses élèves que les filles qui ne portaient pas le voile vivaient dans le péché. En accord avec l'Exécutif des musulmans de Belgique, la Communauté française avait ordonné la suspension de l'enseignant. Celui-ci a introduit un recours devant la chambre compétente qui, le 21 mars, a proposé une peine moindre, en l'occurrence un déplacement disciplinaire.

L'avis de la chambre de recours n'a cependant pas été retenu.

"Suite au réexamen de toutes les pièces du dossier de l'intéressé, la peine de suspension disciplinaire d'une durée de quatre mois est apparue justifiée au gouvernement", a expliqué la ministre.

La décision de suspension a donc été adoptée le 28 avril 2011 et est entrée en vigueur au début du mois de mai.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK