Un millier de personnes ont assisté à la rentrée de l'ULB au Parlement européen

Le recteur de l'ULB, Yvon Englert.
Le recteur de l'ULB, Yvon Englert. - © ERIC LALMAND - BELGA

L'Université libre de Bruxelles (ULB) a exceptionnellement fait sa rentrée académique, vendredi après-midi, hors de ses murs pour lancer cette année placée sous le thème de "L'Europe de la connaissance". Dans l'hémicycle du Parlement européen à Bruxelles, un millier de personnes ont assisté à cet événement, organisé en présence du commissaire européen à la Recherche, la Science et l'Innovation, Carlos Moedas.

Le recteur Yvon Englert a exprimé son souhait de voir les universités européennes jouer un rôle actif et citoyen dans la relance du souffle du projet européen. "Cette rentrée académique dans le lieu même du débat européen se veut une manifestation de soutien à un projet européen en crise, à une Europe en crise, un geste d'attachement de l'Univers de la connaissance en général et de l'Université libre de Bruxelles en particulier à l'idée européenne, à cette idée de construire une communauté fraternelle à l'issue d'une des guerres les plus atroces que l'humanité ait connue, même si nous savons, et c'est bien normal, que cette idée du 'plus jamais cela' ne peut suffire à donner du souffle au projet européen."

Il a également souligné la nécessité d'une réelle politique volontariste en matière d'accès à la connaissance et d'Open Science. Ce concept désigne le mouvement d'ouverture des processus de production, de diffusion et d'évaluation de la recherche. Son appel faisait écho au séminaire des recteurs de l'UNICA (Réseau des Universités des Capitales d'Europe) qui s'est déroulé en matinée à la Bibliothèque Solvay.

Carlos Moedas a choisi de mettre en exergue dans son discours les défis de la nouvelle génération. "Technologie et démocratie doivent marcher main dans la main et se renforcer mutuellement, et non pas s'opposer. Et c'est là que vous intervenez. Car vous êtes la génération qui, d'ici quelques années, influencera la marche du monde. Chaque époque présente des défis à relever. Votre génération ne fait pas exception. Ma génération doit faire face au changement climatique. Les générations précédentes ont dû faire face à des guerres mondiales. (...) Chacun d'entre vous, vous avez un rôle à jouer. La technologie se développe à une vitesse fulgurante. Vous devez donner un sens à ces avancées technologiques."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK