Un mémoire relève des failles dans le système de contrôle de la Défense

Le système de contrôle interne de la Défense pourrait être "corrompu", selon les conclusions d'un mémoire à l'Antwerp Management School.
2 images
Le système de contrôle interne de la Défense pourrait être "corrompu", selon les conclusions d'un mémoire à l'Antwerp Management School. - © THIERRY ROGE - BELGA

Le système de contrôle interne de la Défense pourrait être "corrompu", selon les conclusions d'un mémoire à l'Antwerp Management School que révèlent De Standaard et Gazet van Antwerpen, lundi. Le travail a été réalisée en 2017 par Jimmy Van de Putte, adjudant à la composante aérienne, et traite de possibles manipulations d'information au sein de l'armée.

Pendant son enquête, l'auteur du mémoire, membre de l'armée depuis 30 ans, a mené des entretiens avec des militaires dans des positions-clé. Les intérêts personnels et de carrière, ainsi que la culture de l'organisation conduisent des collaborateurs à corrompre le système de contrôle, conclut-il. "Un des contrôleurs a même qualifié le système de contrôle de 'façade'", selon l'adjudant.

Les auditeurs fédéraux sont probablement assistés par des militaires, ce qui constitue un autre risque de manipulation

Selon l'auteur, un risque de manipulation existe dans le dossier d'audit pour la livraison de F16, même concernant le Service d'audit interne fédéral (FAI) qui doit étudier les règlements et procédures de la Défense en un temps très réduit. "Les auditeurs fédéraux sont probablement assistés par des militaires, ce qui constitue un autre risque de manipulation."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK