Un mathématicien flamand trouve une erreur au plan incliné de Ronquières

Uen erreur de calcul au plan incliné de Ronquières
Uen erreur de calcul au plan incliné de Ronquières - © Fesek

Le plan incliné de Ronquières n'a pas été construit de la meilleure des manières, avance un mathématicien flamand dans la revue de vulgarisation scientifique Eos.

La plan incliné a été inauguré en 1968. La structure permet de compenser une différence de niveau de 68 mètres sur le canal de Bruxelles-Charleroi.

Le mensuel Eos rapporte que cet ascenseur à bateaux présenterait une importante erreur de construction, qui engendre une usure excessive. Les ressorts situés sous le bac ont en effet été placés perpendiculairement à la surface terrestre et non par rapport à l'inclinaison.

"On peut comparer cela avec la technique d'un skieur", avance Dirk Huylebrouck, auteur de l'article. "Tout skieur expérimenté sait qu'à un remonte-pente, il doit se tenir perpendiculairement à la pente pour conserver sa stabilité", poursuit le mathématicien qui s'était distingué en 2009 en affirmant que la restauration de l'Atomium avait mal été effectuée. Théorie qui avait été réfutée à l'époque par l'ASBL Atomium qui estimait qu'elle ne reposait sur aucune analyse sérieuse.

D'après le magazine, l'erreur de construction à Ronquières aurait bien été constatée par l'ingénieur Daniel Dewaele en 1977, qui en avait informé, dans une lettre, le ministre des Travaux publics de l'époque, Guy Mathot. L'erreur avait été reconnue mais la remarque de M. Dewaele était restée sans suite. M. Mathot prétendait qu'un tel positionnement des roues avait un but esthétique.

Comme l'ascenseur n'est que peu utilisé, l'usure reste limitée et l'anomalie ne sera probablement jamais corrigée.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK