Un logiciel pour identifier et prévenir les risques de violences familiales

 l’émission "De Zevende dag" sur la VRT, a révélé que la justice travaillait à l’élaboration d’un instrument permettant d’évaluer plus efficacement si des faits apparemment mineurs menacent de dégénérer en violences physiques entre partenaires.
l’émission "De Zevende dag" sur la VRT, a révélé que la justice travaillait à l’élaboration d’un instrument permettant d’évaluer plus efficacement si des faits apparemment mineurs menacent de dégénérer en violences physiques entre partenaires. - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

On a beaucoup reparlé, cette semaine, des violences faites aux femmes. Après deux nouveaux féminicides, le cdH a déposé à la chambre une proposition sur le port de bracelets anti-rapprochement.

A l’évidence, il est urgent que les choses changent. Ce dimanche, l’émission "De Zevende dag" sur la VRT, a révélé que la justice travaillait à l’élaboration d’un instrument permettant d’évaluer plus efficacement si des faits apparemment mineurs menacent de dégénérer en violences physiques entre partenaires ou en meurtre du conjoint. Selon le procureur général de Liège, Christian De Valkeneer : "L’objectif est d’amener les services de police à remplir cet outil qui est en fait un questionnaire à remplir à l’issue de l’audition des victimes en matière de violences conjugales et c’est d’évaluer la dangerosité de la situation. Une série de plaintes portent sur des faits qui sont relativement mineurs, comme des menaces, casser une boîte aux lettres, griffer une voiture… Les faits en eux-mêmes ne sont pas d’une gravité intrinsèque. Il y a chaque année près de 50.000 plaintes déposées chaque année auprès des services de polices. Quels sont finalement ces faits qui indépendamment de leur degré de gravité peuvent révéler des situations dangereuses qui peuvent dégénérer vers des faits beaucoup plus graves comme un meurtre ou un assassinat. Cet instrument a été développé par une criminologue engagée pour ce travail et qui a développé cet instrument sur base d’expériences menées à l‘étranger."

En France aussi, le sujet est d’actualité. Avec notamment le témoignage de l’actrice Adèle Haenel ou encore cette nouvelle plainte contre le réalisateur Roman Polanski.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK