Un général-major dénonce "anonymement" la réforme des pensions du gouvernement

Le général-major Jean-Paul Deconinck.
Le général-major Jean-Paul Deconinck. - © DIRK WAEM - BELGA

La décision du gouvernement de prolonger la carrière des militaires à partir de 2018, met la sécurité de notre pays en danger, dénonce le général-major Jean-Paul Deconinck. Ce dernier s'exprime sous couvert d'anonymat sur la page Facebook de la composante Terre de la Défense (Belgian Army @landcomponent), rapportent mardi SudPresse et VRT Nieuws, qui ont identifié l'auteur du message.

Jean-Paul Deconinck fait part de son soutien aux militaires qui participent ce mardi 15 novembre à la manifestation organisée par les syndicats représentatifs, pour dénoncer la suppression de la retraite d'office à 56 ans. Dans les années à venir, la retraite sera progressivement relevée à 63 ans spécifiquement pour les militaires.

Mesures symboliques

Le général-major souligne par ailleurs que "les mesures envisagées par le gouvernement en matière de pensions des militaires, sont symboliques. Elles ne touchent qu'une frange de la population belge, soi-disant privilégiée par rapport au reste des citoyens. Leur impact n'aura aucun effet sur le budget fédéral."

Il est également convaincu que le corps militaire, "par manque de budget et par manque de jeunes", ne sera pas en mesure d'assurer ses missions de sécurité et de défense.

Le cabinet du ministre de la Défense Steven Vandeput n'a pas souhaité réagir à cette critique "anonyme". Dans une lettre ouverte aux militaires publiée lundi sur son site internet, le ministre défendait une décision "utile et nécessaire" qui offre une réponse aux défis sociétaux. "Travailler plus longtemps - de manière sensée et réaliste - n'est possible que si nous vous permettons de concrétiser votre carrière en accord avec vos besoins individuels et avec l'étape de vie où vous vous trouvez. Divers programmes sont déjà en cours et d'autres sont en réserve. La presse ne les mentionne pas, mais beaucoup de vos collègues y travaillent dur tous les jours."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK