Un gardien au chevet de Kim De Gelder

L'arrivée de Kim De Gelder dans cette aile médicale n'est pas passée inaperçue. Les détenus qui y travaillent ne peuvent plus y venir. "Le système pénitentiaire veut absolument éviter qu'un détenu fasse justice lui-même et lui donne des coups", dit-on à la prison.

Les pédophiles, violeurs et meurtriers d'enfants sont régulièrement pris à partie par les autres détenus dans les prisons.

"Afin d'éviter cela, Kim de Gelder est surveillé 24 heures sur 24 par un gardien qui est près de son lit. La justice veut aussi éviter qu'il s'en prenne à lui-même", ajoute-t-on.

 

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK