Un Etarra présumé, libéré en Belgique, finalement transféré en Espagne

(Belga) Un membre présumé de l'organisation séparatiste basque ETA, arrêté en octobre en Belgique et qui avait bénéficié en novembre d'une libération contestée par le parquet fédéral, a été transféré en Espagne, a annoncé mardi le ministère espagnol de l'Intérieur.

Ventura Tomé Queiruga, 58 ans, était resté en prison en Belgique, le parquet fédéral ayant introduit un appel suspensif contre la décision du juge. La police espagnole "a transféré aujourd'hui depuis la Belgique le membre de l'ETA Ventura Tomé Queiruga. L'arrestation a eu lieu en vertu d'un mandat d'arrêt européen", a indiqué le ministère dans un communiqué. Son arrestation avait eu lieu le 28 octobre. Le mandat d'arrêt européen était fondé sur un jugement espagnol datant de 2000 le condamnant à 17 ans de prison pour des faits de terrorisme, avait déclaré la justice belge. Considéré comme un membre du commando "Saioa" de l'ETA, lié à de nombreux attentats à l'explosif dans les années 1980, il avait été condamné pour un attentat en 1985 à Unzue (Navarre) dans lequel avait été blessé un agent de la Guardia civile, selon le communiqué du ministère. Son interpellation était la première d'un membre présumé de l'organisation séparatiste depuis l'annonce le 20 octobre par l'ETA de la fin de plus de 40 ans de lutte armée. Le parquet fédéral s'était déclaré "époustouflé" par la décision du 9 novembre du juge de la chambre du conseil de Bruxelles de remise en liberté et avait immédiatement interjeté un appel suspensif. (GFR)
Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK